La fureur du cosplay au Japon

Inui Tatsumi [Profil]

[08.07.2015] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | 简体字 | 繁體字 | ESPAÑOL | العربية | Русский |

Je suis depuis 2004 administrateur du site internet Cure, le plus grand forum de la communauté des cosplayers japonais. Le site a été lancé en 2001, soit avant l’apparition des réseaux sociaux, et il est devenu un lieu d’échanges où les membres peuvent publier leurs photos. Le site, qui compte aujourd’hui environ 1,2 million d’usagers, est composé à 90% de femmes.

Pour ma part, j’ai fait mes débuts dans le monde du cosplay il y a environ 25 ans par le biais des événements organisés autour des animes et des fanzines. Ma première expérience de cosplay a été de m’habiller comme le personnage Saeba Ryô de la série du manga City Hunter. Les personnages les plus populaires à l’époque étaient Captain Tsubasa (Olive et Tom) et Saint Seiya (Les Chevaliers du zodiaque). Beaucoup de fanzines étaient d’ailleurs des parodies de ces animes à succès et nous utilisions le cosplay pour faire la publicité de nos fanzines.

Inui Tatsumi, déguisé en Sarutobi Asuma, l’un des personnages de Naruto. (Photo avec l’aimable autorisation de l’auteur)

L’un des intérêts du cosplay est qu’il permet de partager une même passion avec les membres d’un groupe. Le cosplay n’a que peu d’intérêt s’il est pratiqué individuellement. Il implique un aspect d’échange et privilégie une relation de collaboration consistant à se prendre en photo ou en vidéo mutuellement ou ensemble. Avec le développement des SNS, il est devenu possible d’interagir dans tout le Japon et non pas uniquement dans les grandes villes. Avec la possibilité de se faire des amis sur Internet, les cosplayers des régions peuvent facilement s’intégrer lorsqu’ils participent à un évènement tel que les « Comic market (Comiket) » même lorsqu’il s’agit en réalité de la première rencontre physique entre les participants.

Le boom du cosplay

Le premier boom du cosplay a eu lieu entre la deuxième moitié des années 1980 et le début des années 90. Mais il ne s’est transformé en phénomène mondial que durant la seconde moitié des années 90, avec le succès de Neon Genesis Evangelion qui suscita l’apparition des premiers cosplayers dans le monde entier. D’autres animes et mangas, tels que Naruto, One Piece et Bleach, lui ont succédé comme sources d’inspiration. Ces trois hits, mettant en scène respectivement des ninjas, des pirates et des samouraïs, sont à l’origine de l’augmentation du nombre des fans des mangas et des animes japonais, et par conséquent de celui des cosplayers dans le monde.

Soit dit en passant, le site Cure a depuis 2012 un petit frère nommé World Cosplay en 12 langues. Environ 230 000 cosplayers du monde entier sont enregistrés sur ce site.

Le rôle d’Halloween

Le cosplayer est généralement motivé par le désir de s’identifier à son héros préféré et environ 80% des filles se sont déjà déguisées au moins une fois en personnage masculin. Le cosplay est un moyen de se détendre psychologiquement et il permet également à certaines personnes qui ont d’habitude des difficultés à communiquer de parler plus facilement, en se détachant de leur image usuelle et ayant plus une plus grande confiance en soi.

L’approche des cosplayers membres de Cure et des personnes qui se déguisent pour Halloween est totalement différente. Alors que, pour les premiers, l’objectif est de se mettre dans la peau d’un personnage, Halloween est, pour les seconds, une occasion de se mettre en valeur et de faire la fête. Ces dernières années, les évènements durant Halloween sont devenus de plus en plus populaires et tous les types de cosplayers y participent.

Les commerces et entreprises de publicité ont bien sûr eu un rôle important dans le succès d’Halloween. Il y a le Jour de l’An en janvier, la Saint-Valentin en février, le hanami en mars-avril, la Golden Week en mai, les vacances d’été en juillet et août, mais il n’y avait plus aucun évènement qui puisse dynamiser le commerce jusqu’à Noël. C’est ainsi que les publicitaires ont eu l’idée de développer Halloween. Au Japon, les parades d’Halloween à Disneyland dans les années 90 ont été, semble-t-il, les premières manifestations autour du thème. La cible était au départ les familles avec enfants mais aujourd’hui beaucoup d’adultes en profitent également pour se déguiser.

De nombreux jeunes en costume d’Halloween envahissent le grand carrefour de Shibuya le 31 octobre 2014 tandis que la police s’efforce de préserver l’ordre public. (Photo : Jiji Press)

Les parades d’Halloween ont également permis de redynamiser les régions. L’année dernière, la ville de Kawasaki organisait sa 18e parade d’Halloween et elle a attiré tous les fêtards et fans de cosplay. Occasion inespérée pour les cosplayers de se montrer en public, ces parades sont une véritable aubaine pour les gouvernements locaux qui souhaitent faire venir du monde chez eux.

La saison d’Halloween qui démarre déjà dès la fin septembre représente un énorme marché national. Comme Noël et la Saint-Valentin, Halloween est en passe de devenir une fête ancrée dans la culture commerciale du Japon.

  • [08.07.2015]

Né en 1968. Organisateur de la plus grande communauté en ligne des fans du cosplay au Japon, Cure. Développeur de logiciels pour jeux vidéo avant de se lancer dans le cosplay, il est actuellement commentateur sur le cosplay à la télévision, à la radio, ainsi que dans des livres et revues. Il voyage beaucoup à l’étranger afin de participer à des événements de cosplay et de promouvoir les échanges internationaux par le biais de cette activité hors du commun.

Articles liés
Autres chroniques

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone