Le kanji de l’année 2015 : « An », juxtapose Sécurité et Malaise

Équipe Nippon.com [Profil]

[28.12.2015] Autres langues : ENGLISH | 简体字 | 繁體字 | ESPAÑOL | العربية | Русский |

Dès que la fin de l’année approche, l’attention des amateurs de kanji se concentre sur la célèbre plateforme de bois de 15 mètres de hauteur du temple Kiyomizudera de Kyoto pour le dévoilement du Kanji de l’année. Cet événement annuel, qui est sponsorisé par l’Association pour l’évaluation de la connaissance des kanji, a eu lieu le 15 décembre en 2015.

Trois jours, donc, après la date normale du « Jour du Kanji », 12 décembre, choisi en raison du jeu de mot homophone associant les chiffres 12/12 à la phrase ii ji ichi ji ou « un seul bon caractère ». Ce retard semble toutefois avoir redoublé les anticipations lorsque Mori Seihan, le supérieur du temple vénéré, a calligraphié avec soin le kanji le plus à même d’évoquer les pensées et les émotions de la société japonaise durant l’année.

Un caractère multifacettes

Le caractère gagnant pour 2015 est 安 (an, yasui). Tel quel, ce caractère signifie « contentement », « paix » ou « aise » ainsi que « bon marché ». Le caractère gagnant est décidé selon un vote public et, cette année, an a obtenu 5 632 voix, soit 4,3 % des 129 647 votes au total.

Ce kanji a joué un rôle prédominant dans le tumulte autour des efforts du Premier ministre Abe (安倍) Shinzô pour faire adopter son projet de loi sur la sécurité (安全保障, an-zen-ho-shô), alors que les protestataires exprimaient leurs inquiétudes sur l’avenir de la paix (平安, hei-an) que le Japon a connu durant les 70 années depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Certains ont choisi ce caractère comme l’expression d’un malaise (不安, fu-an) relatif aux changements climatiques ainsi qu’aux attaques terroristes à Paris et à la décapitation du journaliste japonais indépendant Gotô Kenji et du directeur d’une société de sécurité Yukawa Haruna en Syrie. Le kanji de cette année coïncide aussi jusqu’à un certain point avec un candidat pour le mot de l’année dans le an-shin (安心) du slogan du humoriste Tonikaku Akarui Yasumura (安村) « Anshin shite kudasai, haite masu yo » qui pourrait se traduire par : « Rassurez-vous, je porte un slip. »

La liste complète des caractères gagnants depuis le début du concours en 1995.

Les participants au scrutin donnent souvent la raison de leur vote pour un kanji spécifique. Un homme âgé de 67 ans de la préfecture de Gunma a expliqué son choix de an comme provenant de ses craintes en matière de sûreté après l’adoption des nouvelles lois sur la sécurité et la découverte du fait qu’une entreprise de construction avait falsifié des données pour cacher les défauts des pieux de fondation d’un complexe d’immeubles d’habitations dans la préfecture de Kanagawa. Une génération plus bas, une femme de la préfecture de Mie âgée de 36 ans a exprimé ses inquiétudes par rapport au Premier ministre et à sa législation sur la sécurité, ainsi que sur la sûreté des produits alimentaires – une préoccupation pour certains au vu du Japon en train de rejoindre le Partenariat transpacifique (TPP). Une lycéenne de 15 ans de la préfecture d’Okayama a notifié quant à elle son souci sur l’amitié sociale en citant, parmi d’autres histoires de l’actualité, celle d’un homme âgé qui s’est arrosé de fioul en juin et s’est immolé par le feu à bord du train Tôkaidô Shinkansen, incident qui a également provoqué le décès d’un autre passager par inhalation de fumée.

Une année instable

Venant en seconde position, avec 4 929 votes, le mot 爆 (baku) signifiant « explosif ». Avec le nombre de touristes étrangers au Japon en progression constante, les visiteurs chinois se sont fait particulièrement remarquer par leurs « achats explosifs » – bakugai, un autre candidat pour le mot de l’année – donnant un sursaut bienvenu à l’économie nippone. Les grondements des volcans ont été également à l’esprit de beaucoup, avec une série d’éruptions en 2015, dont celles du mont Aso dans la préfecture de Kumamoto et du mont Shindake sur l’île de Kuchinoerabujima dans la préfecture de Kagoshima. Un grand nombre de personnes ont choisi ce caractère pour commémorer solennellement le 70e anniversaire des bombardements atomiques sur Hiroshima et Nagasaki, alors que d’autres l’ont vu comme symbolisant la popularité fulgurante du rugby, survenue après les performances de l’équipe nationale du Japon lors de la Coupe du monde de rugby en Angleterre.

Et en troisième position, avec 4 556 votes, le caractère 戦 (sen, tatakau), que beaucoup ont vu comme représentant les différents conflits qui se sont développés en 2015, comme celui sur le projet de loi sur la sécurité, la lutte contre le terrorisme et le combat des Brave Blossoms, arrachant une victoire à l’Afrique du Sud, grande puissance du rugby.

Les kanji venus en tête de liste pour les dix premières places (2015)

Rang Kanji (prononciation) Signification Nombre de votes
1 安 (an, yasui) paix, aise, bon marché 5 632 voix
2 爆 (baku) explosif 4 929 voix
3 戦 (sen, tatakau) conflit, combat 4 556 voix
4 結 (ketsu, musubu) nouer, joindre 3 606 voix
5 五 (go, itsutsu) cinq 3 339 voix
6 賞 (shô) prix, récompense 2 083 voix
7 偽 (gi, itsuwaru) tromper, falsifier 1 893 voix
8 争 (sô, arasou) querelle 1 875 voix
9 変 (hen, kawaru) étrange, changer 1 819 voix
10 勝 (shô, katsu) victoire 1 735 voix

(Photo de titre : le supérieur du temple Kyomizudera, Mori Seihan, ajoute la touche finale à sa calligraphie du caractère [an]. Jiji Press)

▼A lire aussi
Les mots de l’année 2015 Chronologie du Japon Les astuces des Japonais pour mémoriser les dates et les kanji
  • [28.12.2015]

Vous pouvez nous joindre en cliquant sur la page contact de notre site ou sur les liens de nos comptes de réseaux sociaux qui figurent en haut et en bas de chaque page.

Articles liés
Autres chroniques

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone