Le boom félin au Japon

Kita Yôsuke [Profil]

[24.08.2017] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | 简体字 | 繁體字 | ESPAÑOL | العربية | Русский |

Depuis quelques années, on trouve au Japon une multitude de livres et de produits en lien avec les chats, et les propriétaires de félins sont nombreux à poster sur les réseaux sociaux les plus mignons clichés de leurs petits protégés. Examinons ce phénomène en compagnie d’un amoureux des chats.

Le charme et l’indépendance du chat, l’un des animaux domestiques les plus prisés, semble éveiller la créativité des artistes qui, dans le monde entier, multiplient les contenus de genres variés autour de cet animal.

Les Japonais sont particulièrement friands de tous ces produits. Qu’il s’agisse des grands classiques d’il y a plus de mille ans, des estampes de l’époque d’Edo, de la littérature moderne ou des animes contemporains, on ne compte plus le nombre de chefs-d’œuvre historiques ayant trait aux chats visibles dans les musées et les bibliothèques.

Les chats ont toujours été très présents, mais depuis quelques années, le Japon vit un véritable « boom félin » que rien ne vient affaiblir.

Le chat de l’auteur et des œuvres mettant en scène des félins : (de gauche à droite) Le Journal des chats d’Ito Junji, un concentré d’amour et d’humour par le maître du manga d’horreur, un DVD de l’émission de télévision Sekai neko aruki (Promenade dans le monde à la recherche des chats) d’Iwagô Mitsuaki, Le Chat, son maître et ses deux maîtresses, un roman de Tanizaki Jun’ichirô, et Nora ya, un essai d’Uchida Hyakken.

Toujours plus de livres autour des chats

Essayons de cerner l’ampleur de ce boom. Le graphique ci-dessous répertorie le nombre de livres ayant trait aux chats trouvés dans le catalogue des bibliothèques nationale et municipales du Japon, par année. On constate que ce nombre augmente depuis les années 1990, avec une accélération depuis 2011 jusqu’à nos jours. Dans le même temps, les livres autour des chiens, longtemps plus nombreux, sont en repli après un pic en 2005 ; en 2008, ils ont été supplantés par ceux sur leurs concurrents félins. Aujourd’hui, on trouve nettement plus de livres concernant les chats que les chiens.

Effectuons une rapide comparaison avec les publications sur d’autres mots-clés, pour les dix années passées. On trouve par exemple environ 3 800 livres sur le bouddhisme, 3 400 sur le baseball, 2 100 sur le football et 3 800 sur le vin. Rappelons que nos amis les chats ont suscité 5 400 ouvrages sur la même période : ils soulèvent donc nettement plus d’intérêt que la religion, le sport ou l’alcool.

Tags :
  • [24.08.2017]

Chercheur chez Mitsubishi UFJ Research & Consulting. Né en 1983, diplômé en économie de l’université de Kyoto. En poste depuis 2007, il est spécialisé dans la recherche sur les stratégies pour les PME et les start-up. Devenu un amoureux des chats après avoir recueilli un félin abandonné, il consacre ses loisirs aux recherches dans le domaine de la protection animale. Depuis 2016, en tant que « nekonomist », il s’attache à réfléchir et communiquer sur les relations entre humains et félins. Il est l’heureux propriétaire de Shinsuke, ex-chat de gouttière, et de Goma, adopté dans un refuge.

Articles liés
Articles récents

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone