Série Ce qui se passe au Japon
Pas seulement pour les enfants !
Le salon international du jouet de Tokyo 2013
[18.12.2013] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | 简体字 | 繁體字 | ESPAÑOL | العربية |

Les fabricants de jouets du Japon et d’outre-mer se sont rassemblés à Tokyo pour le 6e salon international du jouet. Plus de 30 000 jouets, révélateurs des dernières tendances, y ont été présentés.

En juin 2013, le salon international du jouet de Tokyo s’est tenu au Tokyo Big Sight dans le quartier Odaiba. 148 fabricants de jouets venus du Japon et de pays du monde entier ont participé à cet évènement et exposé un total de 35 000 objets. Les deux journées ouvertes au grand public ont attiré 140 000 visiteurs, venus en famille ou par amour du jouet.

Les jouets japonais pour enfants en vedette

À en croire Tsuda Hiroshi, le président de l’Association japonaise du jouet, organisatrice de l’évènement, les jouets japonais se distinguent par quatre grandes caractéristiques.

Premièrement, la tendance à concevoir des jouets sur le modèle d’objets populaires parmi les adultes est très présente au Japon. Pour illustrer cela, on peut prendre l’exemple des jouets liés à la Tour Tokyo Skytree, inaugurée en 2012, ou, l’année suivante, la multiplication des jouets dérivés des ordinateurs tablettes.

Les tablettes jouets connectables à l’Internet constituent une tendance récente, comme l’illustre le « tap me » (branche moi) de Mega House (à gauche), ce qui ne retire rien à la popularité des smartphones (à droite).

La technologie de pointe affichée par nombre de jouets japonais constitue la seconde caractéristique.

Figurines de la taille d’un ongle faisant partie de la série Zoo minimal Jare Inu (à gauche, avec l’aimable autorisation de Tomy), et voitures de courses de la série Micro Chargers dont les piles peuvent être rechargées en 8 secondes (à droite, avec l’aimable autorisation de Happinet).

Le troisième caractéristique des jouets japonais réside dans la grande quantité de blocs et de casse-tête qu’ils comportent. Bon nombre de ces jouets, qui stimulent le fonctionnement mental et mettent à l’épreuve les facultés intellectuelles, s’adressent non seulement aux enfants mais aussi aux adultes. Ils servent en outre d’objets de décoration intérieure.

Avec leurs 4mm de côtés, les nanoblocs de Kawata Co., Ltd, sont les plus petits blocs du monde pour jeux de construction. Parmi les ambassadeurs de la marque figurent également des personnages comme Hello Kitty (à droite) et divers visages célèbres de la collection Lego (à gauche).

Les visages familiers du monde des personnages

Quant à la quatrième caractéristique, c’est l’importance accordée aux jouets liés à des personnages. Les jouets représentants des personnages empruntés notamment à des émissions de télévision restent populaires au Japon.

Les poupées Licca-chan, lancées en 1967, rencontrent un grand succès auprès des petites japonaises depuis près d’un demi-siècle (avec l’aimable autorisation de Tomy pour la photographie). De con côté, Kamen Rider Wizard reste un des héros favoris des garçons (avec l’aimable autorisation de Bandai pour la photographie).

C’est grâce à ces quatre caractéristiques, observe M. Tsuda, que les jouets japonais parviennent à toucher les adultes. La diminution de la population enfantine au Japon, consécutive à la baisse du taux de natalité, contraint les fabricants de jouets à concevoir de nouveaux produits aptes à transcender les barrières intergénérationnelles.

(D’après un article original en japonais de Yanagisawa Miho)

  • [18.12.2013]
Articles liés
Autres articles dans cette série 

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone