Série Japan Data
Le Japon est-il aimé dans la zone Asie-Pacifique ?
Une enquête portant sur 10 pays de la zone
[27.11.2015] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | 简体字 | 繁體字 | Русский |

D’après les résultats d’une enquête d’opinion publiés en septembre 2015 par un think tank américain indépendant, le Pew Research Center, seulement 12 % des Chinois et 25 % des Coréens du Sud auraient une opinion favorable du Japon. Mais quand on étend l’enquête aux habitants des autres pays de la zone Asie-Pacifique, on obtient plus de 70 % d’opinions favorables. Apparaît ainsi l’important écart des opinions sur le Japon partagées dans les autres pays par rapport à celles des Chinois et des Coréens.

La défiance perdure sur les revendications territoriales et la conscience historique

L’enquête s’intitule « Comment les populations de la zone Asie-Pacifique se voient mutuellement ainsi que leurs leaders » (How Asia-Pacific Publics See Each Other and Their National Leaders), et a porté sur 15 313 personnes interrogées dans 10 pays de la zone Asie-Pacifique entre avril et mai 2015.

Image générale partagée par les habitants des pays de la zone Asie-Pacifique

(% d’opinions favorables)

sur le Japon sur la Chine sur l’Inde sur la Corée du sud
Malaisie 84 % 78 % 45 % 61 %
Vietnam 82 % 19 % 66 % 82 %
Philippines 81 % 54 % 48 % 68 %
Australie 80 % 57 % 58 % 61 %
Indonésie 71 % 63 % 51 % 42 %
Pakistan 48 % 82 % 16 % 15 %
Inde 46 % 41 % 28 %
Corée du Sud 26 % 61 % 64 %
Chine 12 % 24 % 47 %
Japon 9 % 63 % 21 %
 (valeur médiane) 71 % 57 % 51 % 47 %

Source: Pew Research Center, 2015 spring Global Attitudes Survey

Le Pew Research Center en tire la conclusion que les récents accrochages territoriaux et les rivalités concernant la perception historique portent ombrage à l’image qu’ont les Chinois et les Coréens du sud vis-à-vis du Japon. Seuls 9 % des Japonais ont une opinion favorable de la Chine. Au Vietnam, lui aussi impliqué dans des contestations territoriales avec la Chine, ce pourcentage est de 19 %, ce qui reflète l’acrimonie des relations politiques.

Si l’on observe la valeur médiane, qui donne le taux global d’opinions favorables, pour les quatre pays suivants, Japon, Chine, Corée du Sud, Inde, on trouve les chiffres suivants : le Japon bénéficie du taux le plus important avec 71 %, suivi de la Chine (57 %), de l’Inde (51 %) et de la Corée (47 %).

Concernant le « taux de confiance » attribué aux leaders du Japon, de la Chine et de l’Inde, la question « Ce leader politique vous semble-t-il avoir une position correcte dans le domaine des relations internationales ? » a été posée aux habitants des autres pays. Le Secrétaire général du Parti communiste chinois, Xi Jinping bénéficie d’un fort taux d’opinions favorables en Malaisie, Corée du Sud, Pakistan, alors que Abe Shinzô, le Premier ministre japonais, est populaire en Malaisie, Philippines, Australie et Vietnam.

Pourcentage d’opinions favorables de trois leaders politiques de l’Asie-Pacifique

sur Xi Jinping sur Abe Shinzô sur Narendra Modi
Malaisie 72 % 73 % 34 %
Corée du Sud 67 % 7 % 39 %
Pakistan 59 % 34 % 7 %
Philippines 51 % 68 % 44 %
Australie 47 % 60 % 51 %
Indonésie 40 % 43 % 28 %
Inde 29 % 36 %
Vietnam 20 % 68 % 56 %
Japon 12 % 47 %
Chine 18 % 29 %
 (valeur médiane) 47 % 43 % 39 %

Source: Pew Research Center, 2015 spring Global Attitudes Survey

12 % des Japonais ont « confiance » en Xi Jinping. Inversement, 18% des Chinois font confiance à Abe Shinzô, alors qu’ils ne sont que 7 % en Corée du Sud.

Des résultats qui montrent l’amélioration des relations Japon-Chine

Cette bipolarisation de la perception du Japon en Asie-Pacifique est consistante avec les résultats d’une autre enquête récente. En effet, le Global Times, un organe de presse proche du Parti communiste chinois, et le Maeil Business Newspaper, principal quotidien économique coréen, ont réalisé une étude en juillet et août 2015 auprès de 1 000 habitants de chacun des deux pays. À la question « Ressentez-vous des sentiments négatifs vis-à-vis du Japon ? », 55,9 % des Chinois et 33,1 % des Coréens du Sud avaient répondu « oui ».

Si on se limite à la Chine et au Japon, un résultat encore plus récent est également disponible. Selon les résultats de la « 11e enquête d’opinion conjointe nippo-chinoise » réalisée par l’organisation à buts non-lucratifs Genron NPO sur 1 000 Japonais entre le 4 et le 28 septembre 2015, et 1 570 habitants dans dix villes chinoises entre le 21 août et le 7 septembre, 88,8 % des Japonais ont répondu avoir une « mauvaise » opinion de la Chine. Un pic avait été atteint en 2014 avec 93,0 % d’opinions défavorables, on peut donc dire que les choses vont vers le mieux. Les Chinois ont aujourd’hui une opinion à 78,3 % négative du Japon, ce qui est également en baisse par rapport aux 86,8 % de 2013. Le pic semble donc dépassé pour les deux pays.

(Photo de titre : poignée de main avant une rencontre des chefs d’État [de gauche à droite] : Abe Shinzô, la présidente sud-coréenne Park Geun-Hye et le Premier ministre chinois Li Keqiang, à Séoul le 2 novembre 2015. Jiji Press)

  • [27.11.2015]
Articles liés
Autres articles dans cette série 

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone