Série Japan Data
Le nombre de naissances au Japon chute en dessous du million
Les statistiques démographiques pour l’année 2016
[19.05.2017] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | 简体字 | 繁體字 | ESPAÑOL | العربية | Русский |

La population du Japon a de nouveau diminué en 2016, lorsque le nombre annuel de naissances est tombé sous le million pour la première fois depuis le début des statistiques. Nous allons examiner ici ces dernières données démographiques du ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales.

La population a chuté de 315 000 personnes en un an

Les statistiques démographiques pour l’année 2016, publiées par le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales, ont montré que le nombre estimé de naissances pour cette année-là a été de 981 000, un chiffre qui passe au-dessous de la barre du million pour la première fois depuis 1899, année de début des enquêtes statistiques.

En 2016, le nombre de décès au Japon a été estimé à 1 296 000, le chiffre le plus élevé depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ceci se solde par une diminution générale de la population de 315 000 personnes, indiquant que le rythme du déclin démographique au Japon est en train de s’accélérer.

Données démographiques du Japon

Estimation 2016 Résultats 2015 Différence (pour 1 000 personnes)
Estimation 2016 Résultats 2015
Naissances 981 000 1 005 677 -25 000 7,8 8,0
Décès 1 296 000 1 290 444 6 000 10,3 10,3
Population totale
Augmentation/Diminution
-315 000 -284 767 -30 000 -2,5 -2,3
Mariages 621 000 635 156 -14 000 5,0 5,1
Divorces 217 000 226 215 -9 000 1,73 1,81

Note : calculs basés sur la population totale estimée le 1er octobre 2016 (125 245 000 personnes)

Sources : l’enquête démographique du ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales

Durant le premier baby boom d’après-guerre au Japon (1947-1949), on comptait 2,5 millions de naissances par an. Durant le second baby boom (1971-1974), les naissances annuelles se montaient à 2 millions. Depuis, le taux de natalité n’a cessé de diminuer et, en 2007, il est tombé au-dessous du nombre de décès.

Le nombre de mariages en 2016 a été évalué à 621 000, une baisse d’environ 9 000 par rapport à l’année précédente. C’est le chiffre le plus bas depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, avec uniquement 10 individus mariés (5 mariages) pour 1 000 habitants.

Le tableau ci-dessous montre une comparaison des données démographiques de huit pays d’Asie, d’Europe et d’Amérique du Nord, élaborée par le Ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales. Le taux de mariage au Japon reste encore légèrement plus élevé que celui des pays européens, mais son taux de natalité est le plus faible de tous les pays présentés dans le tableau. Ceci montre que le Japon est une société dans laquelle les couples, même après le mariage, ne peuvent pas ou ne souhaitent pas avoir d’enfants.

Comparaison internationale des taux de natalité/mortalité et nuptialité/divortialité

(à l’exception de l’indice de fécondité, les chiffres ci-dessous sont pour 1.000 personnes)

Taux de natalité Taux de mortalité Taux de nuptialité Taux de divortialité Indice total de fécondité
Japon *7,8 *10,3 *5,0 *1,73 1,45
Corée du Sud 8,6 5,4 5,9 2,1 1,24
Singapour 10,9 5,0 7,3 1,77 1,25
États-Unis 12,5 *8,4 *6,9 *3,2 *1.84
France *12,0 *8,5 3,5 1,91 2,01
Allemagne *8,7 *10,8 4,6 2,11 1,47
Italie 8,3 10,0 3,2 0,86 1,37
Suède 11,8 *9,1 5,4 2,81 1,88
Royaume-Uni *12,1 9,0 4,5 2,05 *1,81

Note : *chiffres provisoires
Références :
1. Annuaire démographique de l’ONU
2. Département de la Santé et des Services sociaux des États-Unis, National Vital Statistics Reports
3. Eurostat, Population et Conditions sociales
4. Données du Bureau National des Statistiques de Corée du Sud
Les chiffres indiqués sont les plus récents disponibles, de 2011 à 2016

La population du Japon peut chuter au-dessous des 100 millions d’ici 2048

Il y a un siècle, le Japon comptait environ 55 millions d’habitants, mais, à la fin des années 1960, sa population franchissait la barre des 100 millions, pour atteindre le chiffre record de 128,1 millions en 2008 (d’après les statistiques du ministère des Affaires intérieures et de la Communication). Depuis, la population est en diminution constante.

À l’heure actuelle, elle chute à un rythme d’environ 300 000 personnes par an, mais ce rythme devrait s’accélérer. Le rapport Prévisions sur la population du Japon de 2012, publié par l’Institut national de recherche sur la population et la sécurité sociale, estime que la population japonaise devrait passer sous la barre des 100 millions d’ici 2048 pour atteindre 99,1 millions cette année-là. Et d’ici 2060, la population devrait avoir diminué jusqu’à 86,7 millions. Ce qui signifie que, dans une période de 50 ans, de 2010 à 2060, une diminution cumulative de 41,3 millions d’habitants devrait se produire, représentant 32,3 % de la population actuelle. En outre, les rangs de la population active (âgée de 15 à 64 ans) diminuera pour passer du niveau actuel des 81,7 millions à 44,2 millions, une baisse de 37,6 millions, soit 45,9 %.

(D’après un original en japonais du 16 avril 2017. Photo de titre : © MakiEni/PIXTA)

  • [19.05.2017]
Articles liés
Autres articles dans cette série 

Nippon en vidéo

Derniers dossiers

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone