Série Le b.a.-ba du Japon
Kotatsu : une table pour réchauffer le cœur des Japonais
[15.02.2015] Autres langues : ENGLISH | ESPAÑOL | العربية | Русский |

Le « kotatsu » est une table chauffante autour de laquelle les familles japonaises se réunissent en hiver.

Si confortable qu’on arrive plus à en sortir

Le kotatsu est le moyen traditionnel de se réchauffer au Japon. Composé d’une table basse sous laquelle se trouve un radiateur et d’une couverture recouvrant la table pour ne pas laisser échapper la chaleur, il permet de conserver les jambes bien au chaud. Il en existe plusieurs versions, la plus classique étant le « oki-gotatsu » (kotatsu posé) où la table basse est juste posée à même le sol et à laquelle il faut s’asseoir les jambes repliées ou allongées. Le « hori-gotatsu » (kotatsu creusé) dispose, lui, d’un espace libre sous la table pour pouvoir s’asseoir plus confortablement, comme sur une chaise. Récemment, est apparue une nouvelle version combinant le kotatsu avec une table haute et des chaises, le « dining kotatsu ».

Un chat se réfugiant au chaud sous le kotatsu.

Nombreux sont les Japonais qui aiment la chaleur concentrée et particulière du kotatsu. Les Japonais adorent passer leur temps en hiver autour du kotatsu à prendre un goûter, boire du thé vert, manger des clémentines (mikan) et regarder la télé. C’est aussi le lieu idéal pour manger des plats en marmite (nabe) avec toute la famille. Certaines personnes deviennent presque dépendantes du kotatsu et en sortent le moins possible, juste pour aller aux toilettes !

Une famille regardant la télévision autour du kotatsu.

Chute de la production jusqu’à 10%

Comparée à l’époque de l’âge d’or du kotatsu il y a 40 ans, la production ne représente plus aujourd’hui que moins de 10% ce qu’elle était. Les raisons de cette baisse de popularité sont bien entendu l’arrivée du climatiseur et du système de plancher chauffant. Le climatiseur, en particulier, s’est répandu très vite à partir des années 1970 et, aujourd’hui, 90,5% des ménages en sont équipés.

Néanmoins, le kotatsu représente un moyen de faire des économies d’énergie puisque sa consommation d’électricité n’est que la moitié de celle du climatiseur qui chauffe, lui, l’intégralité de la pièce. Ainsi, depuis le grand tremblement de terre de mars 2011 qui a remis les questions d’énergie sur le devant de la scène, les ventes de kotatsu ont repris de l’ampleur.

Un « train kotatsu ». (Jiji Press)

L’un des autres points forts du kotatsu est son côté convivial. Il existe aujourd’hui des « kotatsu garden », terrasses où l’on peut déguster de la bière avec des amis. Plus insolite, on trouve également des « trains kotatsu » ainsi que des sortes de « bateaux-mouches kotatsu », qui remportent un grand succès et sont assaillis par les réservations.

(Photos : Matthew McVickar / Misawa Katsutoshi / Jiji Press)

  • [15.02.2015]
Articles liés
Autres articles dans cette série 

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone