Série Le b.a.-ba du Japon
Prenez-vous en « purikura » avec vos amis
[20.09.2015] Autres langues : ENGLISH | 简体字 | 繁體字 | ESPAÑOL | العربية | Русский |

Les purikura (prononcez pouli-coula) sont des cabines photographiques dans lesquelles on se prend en photo à plusieurs. À la fin de la session, on peut altérer les photos de diverses manières en y ajoutant des décorations, du texte ou des bordures, avant d’imprimer les photos sur des feuilles de papier autocollantes. Les purikura ont récemment été exportés à l’étranger, notamment aux États-Unis et à Hong Kong.

Les collégiennes et les lycéennes raffolent de « purikura »

En contraste avec les cabines traditionnelles de photographie d’identité où l’on fait face seul à la caméra avec une expression sérieuse, les purikura sont des lieux de divertissement où les amis se prennent en photo, en prenant librement des poses.

La première cabine est apparue en 1995. Le nom officiel est alors print club, mais pour faire plus simple il a été rétréci en purikura (deux premières syllabes de purinto et kurabu). Après la session photo dans la cabine, les photos sont imprimées sur plusieurs petites feuilles autocollantes. Les machines sont présentes dans les salles d’arcade et les parcs d’attractions.

Les purikura ont vite connu un franc succès auprès des jeunes filles, pour qui se prendre en photo à plusieurs représente un moyen de socialiser et de matérialiser leurs liens d’amitié. Un agenda rempli de purikura est synonyme d’une vie sociale épanouie et permet de se vanter d’avoir un cercle d’amies étendu.

Les purikura de première génération n’avaient d’autre fonction que de prendre de simples photos de visage, mais il est aujourd’hui possible de changer l’arrière-plan ou d’appliquer des effets spéciaux variés. Ainsi, l’imagination occupe une place importante dans les purikura.

Guide d’utilisation

  1. Insérer l’argent. Environ 400 yens pour une session de plusieurs photos (prix moyen en avril 2015).
  2. Ajuster la clarté, choisir l’arrière-plan et définir d’autres options à l’aide de l’écran tactile installé dans la cabine.
  3. Entrer les noms des participants.
  4. Prendre les photos en suivant les instructions vocales en japonais. Poser en regardant vers la caméra au-dessus de l’écran.
  5. Se rendre vers l’écran de dessin situé à l’extérieur de la cabine. À l’aide d’un stylet, ajouter des signatures, des messages, des dessins ou du maquillage sur les photos précédemment prises.
  6. Choisir les photos à imprimer. Ajuster la mise en page en modifiant la taille de chaque photo.
  7. Envoyer le purikura sur son téléphone portable par courrier électronique.
  8. Imprimer le purikura sur feuille autocollante puis découper chaque photo.

Choisissez l’arrière-plan, changez les couleurs et définissez diverses autres options.

Ajustez la mise en page et choisissez le nombre de copies à imprimer.

Envoyez les photos sur votre téléphone portable

Il est possible de choisir la taille et le nombre d’autocollants. On peut également envoyer les purikura sur son téléphone portable. Certains purikura économiques proposent uniquement l’envoi des photos, sans les imprimer. D’autres proposent de transformer les photos en avatar pour les réseaux sociaux, de prendre de courtes vidéos ou d’appliquer des effets visuels.

Un purikura qui vient d’être imprimé sur papier autocollant

Installés jusque dans les sites touristiques

Initialement, les purikura étaient principalement présents dans les salles d’arcade, mais on en trouve aujourd’hui dans les parcs d’attractions, les centres commerciaux et les gares à travers tout le pays. Dans la rue piétonne Takeshita-dôri du quartier de Harajuku à Tokyo, on peut trouver un magasin spécialisé dans les purikura qui possède 17 cabines de dernière génération (voir le site du Print club). Et grâce à la salle de maquillage et d’essayage du magasin, il est possible de se refaire une beauté ou changer de vêtements. Pendant les périodes de vacances, étudiantes et jeunes couples venus de loin font la queue pour entrer dans ce magasin.

Les cospuri font également fureur : c’est le mariage inévitable du cosplay et du purikura. Il est ainsi possible de se transformer en personnage d’anime ou revêtir un uniforme scolaire ou de travail tout en prenant plaisir à se prendre en photo à plusieurs.

Plus beau qu’en vrai

À l’aide des techonologies de pointe en matière de traitement d’images, les purikura sont dotés de fonctions pour prendre des photos où l’on apparaît plus beaux qu’en réalité. En quelques secondes, l’ordinateur agrandi les yeux, affine le menton, ajuste la couleur de peau, allonge les jambes, pour la plus grande joie des utilisateurs. La dernière révolution dans le monde des purikura est l’apparition d’une fonction qui altère les traits du visage en se basant sur une analyse scientifique de la physionomie de plus de cent mannequins et célébrités en vogue.

Les purikura sont passés de simples photos autocollantes à un moyen amusant de satisfaire nos désirs de changer d’apparence.

(Photo de titre : un magasin spécialisé dans les purikura pris d’assaut par des jeunes étudiantes japonaises.)

  • [20.09.2015]
Articles liés
Autres articles dans cette série 

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone