Série Le b.a.-ba du Japon
Le Japon, paradis des snacks
[04.10.2015] Autres langues : ENGLISH | 简体字 | 繁體字 | ESPAÑOL | العربية | Русский |

Il y a au Japon un nombre inimaginable de snacks. Leurs formes et leurs saveurs sont plus originales les unes que les autres. Ces dernières années, les fabricants de ces gourmandises produisent des versions locales ou saisonnières de leurs produits, créant un effet de rareté.

Kappa Ebisen, le roi des snacks japonais

Kappa Ebisen (©Calbee)

Kappa Ebisen, créé par la société Calbee en 1964, est le plus connu des snacks japonais. Cinquante ans après sa création, il connaît toujours une grande popularité. N’importe quel Japonais aujourd’hui est capable d’entonner le jingle du spot publicitaire de 1969. Kappa Ebisen est fait à partir de quatre types de crevettes hachées avec leur carapace, de la farine, du sel et du calcium. Ce snack ressemblant à de petites frites s’est rapidement exporté à l’étranger. Depuis sa création jusqu’à aujourd’hui, ce sont près de 6,5 milliards de paquets qui ont été vendus dans le monde entier, soit l’équivalent de deux tours de la Terre tous les mois si on alignait bout à bout chaque Kappa Ebisen (environ 5 cm). Les sites de production sont présents non seulement en Amérique et en Europe, mais aussi en Chine, à Taïwan, en Thaïlande et dans d’autres pays d’Asie. Les saveurs et la sensation en bouche diffèrent en fonction de chaque pays afin de s’adapter aux préférences locales.

Des chips pour tous les goûts

Grignotées par le monde entier, les chips ont connu au Japon une évolution unique. On ne peut que constater l’effort de recherche des productreurs pour trouver des saveurs toujours plus innovantes.

Les chips japonaises classiques sont assaisonnées au sel, au nori (algues séchées) ou au consommé. D’autres saveurs, plus ou moins insolites, ne cessent d’apparaître : umeboshi (prunes salées), wasabi, sauce soja et mayonnaise, mentaiko (rogue de colin pimentée), râmen, okonomiyaki, pizza, cola, etc. Il y en a vraiment pour tous les goûts.

Par exemple, la sauce soja, le condiment de référence de la cuisine japonaise, est associée à d’autres ingrédients pour créer des chips aux saveurs nouvelles. À Hokkaidô, on peut trouver une version locale qui marie la sauce soja au beurre Hokkaidô. Dans la région de Kansai, il y a des chips alliant la sauce soja au dashi (bouillon japonais). Ces saveurs locales ne peuvent pas être achetées ailleurs. C’est donc une bonne idée de cadeau si vous en trouvez lors de vos visites du Japon.

Des chips en tous genres : crevette-moutarde-mayonnaise, vinaigrette « french salade »

Créé en 1983, Royce est un confectionneur basé à Sapporo (Hokkaidô) et spécialisé dans la fabrication de chips au chocolat et au fromage blanc.

À gauche : chips haute qualité, à droite : chips normales (Photo : GORIMON)

Récemment, des chips trois fois plus épaisses que la moyenne font parler d’elles. Alors que le paquet de chips traditionnelles est vendu à environ 150 yens, ces chips super-épaisses atteignent les 500 yens. Ces chips de luxe sont uniquement vendues d’octobre à mars dans certains grands magasins. Malgré leur prix élevé, les Japonais font la queue pour les acheter du fait de leur rareté.

Un nouveau snack en passe de devenir un classique

La variété des saveurs, mais aussi des ingrédients et des sensations en bouche originales sont la clé pour créer un snack à succès. Les snacks qui arrivent en tête en chiffre d’affaires outre les chips sont Jagariko et Jagabee. Produites par la même société que Kappa Ebisen, Calbee, ce sont des pommes de terre coupées en bâtonnets fins puis cuites dans de l’huile. Calbee est un véritable géant du snack japonais, avec près de 50 % des parts du marché.

Les grands producteurs de snacks tels que Calbee, Meiji, Glico et Morinaga ont installé des « antenna shops » à Tokyo (Tokyo Okashi Land dans la gare de Tokyo, entre autres) et dans d’autres grandes villes du Japon. Les visiteurs peuvent observer dans ces boutiques le processus de fabrication des snacks et ensuite les déguster sur place.

Liens – Antenna shops de grands producteurs de snacks

Calbee Plus
Glico-ya

Ce sont les équipes de recherche de chaque fabricant qui élaborent ces snacks innovants. À l’aide de leurs papilles développées et de leur appétit pour l’exploration gustative, ces chercheurs étudient les ingrédients exclusivement locaux et les effets de l’umami. Ils contribuent ainsi au développement de nouveaux produits toujours plus originaux et savoureux.

(Photos : Calbee / Royce / GORIMON)

▼A lire aussi
Les friandises « dagashi », source d’énergie de notre enfance « Gourmet de série B » : des plats abordables et délicieux « Antenna Shops » : les saveurs régionales au cœur de la ville
  • [04.10.2015]
Articles liés
Autres articles dans cette série 

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone