Série Le b.a.-ba du Japon
« Konbini » : les commerces de proximité ouverts 24/7
[16.10.2016] Autres langues : ENGLISH | 简体字 | 繁體字 | ESPAÑOL | العربية | Русский |

Les convenience stores – abrégés en konbini – proposent aliments, boissons et produits essentiels ainsi qu'une large gamme de services : régler les factures d'électricité, acheter des billets de spectacle ou récupérer un colis.

Un marché énorme

Le Japon a importé le modèle de konbini des États-Unis dans les années 1970. Ce type de magasin s’est fermement ancré dans l’Archipel : il y en a aujourd’hui plus de 50 000 dans tout le pays. En 2015, le chiffre d’affaires annuel de l’ensemble des konbini était de plus de 10 000 milliards de yens, selon la Japan Franchise Association. Le marché est très concurrentiel et il est dominé par trois grandes enseignes : Seven-Eleven, Lawson et FamilyMart.

La grande majorité des konbini est ouverte 24 heures par jour, tous les jours de l’année. Un large éventail de nourriture et de boissons y sont vendus, dont des plats fraîchement préparés (boulettes de riz, salades, sandwichs, pâtes, bentô, etc.). Les trois grandes chaînes se concurrencent en particulier pour proposer des produits de leur propre marque à des prix raisonnables. Généralement, ces magasins stockent aussi des produits de première nécessité : cosmétiques, accessoires de salle de bains, produits de nettoyage, timbres et papeterie. Mais aussi livres et magazines, chaussettes et sous-vêtements, nourriture pour animaux de compagnie, chargeurs de téléphones mobiles et cartes postales… on peut trouver sur les étagères des konbini une très large gamme de produits.

Boulettes de riz onigiri et makis. (Photo : Connie)

En plus de cela, les konbini offrent également de nombreux services très pratiques. Les clients peuvent payer leurs factures et leurs impôts, réserver et payer des billets de spectacle ou de voyage, photocopier et imprimer des documents et récupérer des colis. La plupart des magasins possède des toilettes disponibles pour les clients – même si cela est moins fréquent dans les quartiers bondés des grandes villes – et de nombreux konbini ont des guichets automatiques bancaires. Dans les Seven-Eleven, les étrangers peuvent retirer des yens dans les guichets Seven-Bank (menus en plusieurs langues) avec des cartes de crédit ou de débit d’autres pays.

Un magasin de Lawson à Osaka.(Photo : Jonathan Pellgen)

  • [16.10.2016]
Articles liés
Autres articles dans cette série 

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone