Série Chronologie du Japon
L’essentiel du mois de juin 2015
[29.07.2015] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | 简体字 | 繁體字 | ESPAÑOL | العربية | Русский |

Suicide par immolation par le feu dans le Shinkansen, fuite massive de données personnelles au Service de pension japonais, abaissement de l’âge minimum du droit de vote, rencontre des chefs de diplomatie japonais et sud-coréen. Retour sur les évènements marquants du mois de juin 2015.

Le ministre japonais des Affaires étrangères Kishida Fumio a accueilli son homologue sud-coréen Yun Byung-se à Tokyo, le 21 juin 2015. (Jiji Press)

Lundi 1er

Une fuite massive d’informations personnelles est annoncée à la suite d’une cyberattaque sur le Service de pension japonais, en charge de la gestion des retraites publiques. Les noms, adresses, dates de naissance et numéros de pension de plus d’un million de personnes enregistrées ont été volés du serveur de l’organisation. Les ordinateurs ont été piratés via un virus déguisé en pièce jointe dans des emails destinés au personnel. Certains d’entre eux ont ensuite cliqué sur ces fichiers, déclenchant le piratage des ordinateurs.

Mardi 2 – vendredi 5

Le président des Philippines, Benigno Aquino III se rend en visite d’État au Japon. Le 3, un banquet impérial est donné en son honneur. La princesse Kako d’Akishino, qui vient d’avoir 20 ans, est présente pour accueillir le président philippin. Recevoir des invités d’État est une première pour elle. Le 4, le président Aquino rencontre le Premier ministre Abe Shinzô avec qui il entame des discussions au sujet d’une coopération permettant entre autres aux Forces japonaises d’autodéfense de passer par des bases philippines pour se ravitailler en carburant.

Jeudi 4

Trois experts de la Constitution, consultés par la commission sur la Constitution de la Chambre des représentants, jugent inconstitutionnel le projet de loi sur la sécurité qui autorise, entre autres, les Forces japonaises d’autodéfense de déployer ses actions militaires à l’étranger, en s’appuyant sur le droit de légitime défense collective. Cette opposition unanime, de la part d’éminents professeurs d’université, surprend d’autant plus qu’un d’eux était recommandé par le parti au pouvoir, le PLD.

Vendredi 5

Le Premier ministre Abe choisit la ville de Shima dans la préfecture de Mie pour accueillir le prochain sommet du G7 de 2016 au Japon.

Le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales annonce que le taux de fécondité en 2014 était de 1,42, soit une baisse de 0,01 point par rapport à l’année précédente. Ce chiffre indique que le nombre moyen d’enfants mis au monde par une femme au cours de sa vie a baissé pour la première fois en neuf ans, après une augmentation légère mais constante depuis qu’il ait été au plus bas à 1,26 en 2005. Le nombre des naissances en 2014 était historiquement bas avec 1 003 532, tandis que l’âge moyen des femmes au premier accouchement était de 30,6 ans.

Article lié
Lutte contre le déclin démographique : le Japon veut se maintenir à 100 millions d’habitants

Samedi 6

Le Premier ministre Abe visite l’Ukraine avant de se rendre au sommet du G7 en Allemagne. Lors de sa rencontre avec le président Petro Porochenko, il déclare qu’aucune tentative d’unification par la force n’est tolérable et promet de poursuivre le soutien économique du Japon dans le but de stabiliser la situation du pays.

Article lié
Crise en Ukraine : le Japon doit adopter une politique active

Dimanche 7

Le Roi et moi, mettant en scène Watanabe Ken, remporte quatre Tony awards dont celui de la meilleure reprise de comédie musicale lors de la 69e cérémonie qui a lieu à New York. L’acteur japonais est nominé dans la catégorie du meilleur acteur mais le titre lui échappe.

Mercredi 10

La Tokyo Marine Holdings annonce qu’elle va racheter la compagnie d’assurance américaine HCC Insurance Holdings pour un montant de 7,5 milliards de dollars. C’est la plus grosse acquisition d’une entreprise étrangère par un assureur japonais qui a jamais eu lieu.

Article lié
Accroissement de l’investissement des entreprises japonaises à l’étranger

Dimanche 14

Le Premier ministre Abe rencontre pendant trois heures avec Hashimoto Tôru, ex-président et actuel conseiller principal du Parti de de la restauration et maire de la ville d’Osaka. Le Premier ministre aurait demandé de la part de M. Hashimoto sa coopération sur la réforme de la loi sur la sécurité, qui est en pleine discussion parlementaire. Après la rencontre, M. Hashimoto déclare sur son compte twitter que son parti doit tenir ses distances par rapport au Parti démocrate du Japon, le parti en opposition.

Mercredi 17

La proposition de loi visant à abaisser l’âge minimal pour voter au Japon à 18 au lieu de 20 ans est approuvée unanimement par la Chambre des conseillers. La modification entrera en vigueur dans un an, augmentant ainsi le nombre d’électeurs de 2,4 millions de personnes soit environ 2 % pour les élections de la Chambre des conseillers en été 2016. C’est la première réforme des conditions de vote depuis 1945.

Jeudi 18

L’américaine Julie Hamp, directrice de communication chez Toyota, est arrêtée pour avoir importé illégalement un antidouleur dont l’usage est strictement réglementé au Japon. Première femme au poste de directeur chez Toyota, Julie Hamp nie les accusations. Deux semaines plus tard, Toyota annonce la démission de sa directrice.

Dimanche 21

Le ministre des Affaires étrangères japonais, Kishida Fumio, rencontre son homologue sud-coréen, Yun Byung-se en visite au Japon pour la première fois depuis sa nomination à ce poste en février 2013. Ils se mettent d’accord pour organiser un sommet trilatéral incluant la Chine le plus tôt possible dans le courant de l’année. Alors que la Corée du Sud était jusqu’alors en désaccord avec le Japon, elle consent à coopérer dans le cadre de l’inscription des sites de la révolution industrielle Meiji au patrimoine mondial de l’UNESCO.

  • [29.07.2015]
Articles liés
Autres articles dans cette série 

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone