Série Chronologie du Japon
L’essentiel du mois de mars 2016
[25.04.2016] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | 简体字 | 繁體字 | ESPAÑOL | العربية | Русский |

Un tribunal ordonne l’arrêt de la centrale nucléaire de Takahama, lancement de la ligne de Hokkaidô Shinkansen, cinquième anniversaire du séisme et du tsunami du nord-est du Japon : retour sur les évènements marquants du mois de mars 2016.

Mercredi 2

Lors d’une session du Comité du budget de la Chambre des conseillers, le Premier ministre Abe Shinzô déclare son intention de modifier la Constitution du Japon avant la fin de son mandat. Celui de président du Parti libéral-démocrate prendra fin en septembre 2018. Il affirme vouloir obtenir une majorité en faveur de l’amendement, qui est de deux tiers, lors de l’élection cet été des membres de la Chambre des conseillers.

Article lié :
Le contexte politique du projet de révision de l’article 96 de la Constitution

Vendredi 4

Le gouvernement japonais accepte d’interrompre les travaux de construction liés au déménagement de la base militaire américaine de Futenma de Ginowan à Henoko dans la préfecture d’Okinawa, acceptant l’accord obtenu par la médiation de la branche de Naha de la Haute Cour de Fukuoka. Cela fait suite à la forte opposition locale dirigée par le gouverneur d’Okinawa Onaga Takeshi, qui a amené l’affaire devant la justice.

Article lié :
Les bases américaines à Okinawa : passé, présent et futur

Samedi 5

Un article de blog d’une mère en colère incapable d’obtenir une place à la crèche pour son enfant devient viral sur Internet, incitant les parents à manifester devant le Parlement japonais. Le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales annonce le 28 mars des mesures d’urgence pour réduire le nombre d’enfants sur listes d’attente.

Article lié :
Accroître la participation des femmes à la vie économique

Dimanche 6

Lors d’une conférence de presse, le secrétaire général du Cabinet Suga Yoshihide dévoile que la maison des hôtes d’État de Kyoto sera ouvert toute l’année au grand public à partir de la fin juillet. Cette mesure fait partie des efforts du gouvernement pour attirer plus de touristes au Japon.

Vue de l’étang et du jardin japonais depuis un pont de la maison des hôtes d’État de Kyoto. Photo prise en avril 2005 (Jiji Press).

Lundi 7

L’équipe féminine de football du Japon ne parvient pas à se qualifier pour les Jeux olympiques de Rio de Janeiro cet été. L’Australie et la Chine s’emparent des deux places attribuées aux pays d’Asie-Océanie. L’entraîneur Sasaki Norio, qui a mené les Nadeshiko à la victoire lors de la Coupe du monde de 2011 et à une médaille d’argent aux Jeux olympiques de Londres de 2012, annonce qu’il quitte sont poste le 10 mars.

Article lié :
Comment les Nadeshiko Japan sont arrivées au sommet

Le Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes des Nations unies publie son rapport final sur le Japon, en incluant des recommandations pour le gouvernement. Il appelle à la révision des règles du Code civil empêchant les conjoints japonais l’usage de noms de famille séparés après le mariage et interdisant aux femmes de se remarier immédiatement après un divorce. De plus, dans le cadre de l’accord conclu avec la Corée du Sud en décembre dernier sur les femmes de réconfort, le rapport recommande au Japon de prendre plus en considération le point de vue des victimes.

Article lié :
Le Japon ne reconnaît pas aux couples mariés l’usage de noms séparés

Mercredi 9

Le juge Yamamoto Yoshihiko, présidant le tribunal du district d’Ôtsu, ordonne l’arrêt des réacteurs 3 et 4 de la centrale nucléaire de Takahama dans la préfecture de Fukui. Il juge que la Compagnie d’électricité du Kansai n’a pas fourni de preuves suffisantes sur leur sûreté. Ceci est la première injonction temporaire émise contre une centrale nucléaire active au Japon.

Article lié :
L’énergie nucléaire : le bon moment pour des soins de fin de vie

Vendredi 11

Des cérémonies sont organisées autour du Japon pour marquer le cinquième anniversaire du séisme et du tsunami du nord-est du Japon. Au total, 18 455 personnes sont décédées lors du désastre ou sont toujours portées disparues et plus de 3 000 personnes sont mortes indirectement au cours de ces cinq années. Plus de 170 000 personnes vivent encore dans des logements temporaires, principalement dans les préfectures d’Iwate, de Miyagi et de Fukushima.

Article lié :
La situation du logement cinq ans après le séisme

Des bougies formant l’inscription « 3.11 追悼 » (en deuil pour le 11 mars) en face d’une inscription d’encouragement pour les habitants d’Ishinomaki dans la préfecture de Miyagi, le 11 mars 2016 (Jiji Press)

Mercredi 16

Plusieurs des principales sociétés japonaises annoncent des hausses de salaires inférieures à celles de 2015 en raison de perspectives économiques incertaines. La hausse du salaire de base de 1 500 yens de Toyota représente moins de la moitié de celle de l’an dernier, tandis que Honda, Hitachi et Panasonic offrent également des augmentations nettement inférieures.

Article lié :
La hausse du salaire de base conduira-t-elle à une amélioration de la conjoncture ?

Une vidéo du journaliste japonais indépendant Yasuda Junpei, qui a disparu après être entré en Syrie en juin 2015, est postée en ligne. Les médias japonais annoncent la possibilité qu’il ait été enlevé par un groupe affilié à Al-Qaïda.

  • [25.04.2016]
Articles liés
Autres articles dans cette série 

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone