Série Chronologie du Japon
L’essentiel du mois de décembre 2016
[23.01.2017] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | 简体字 | 繁體字 | ESPAÑOL | العربية | Русский |

Sommet russo-japonais au Japon, visite du Premier ministre à Pearl Harbor, crash d’un Osprey à Okinawa et légalisation des casinos : retour sur les évènements marquants du mois de décembre 2016 au Japon.

Lundi 5

Abe Shinzô est désormais le Premier ministre ayant exercé le quatrième plus long mandat depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il a été en poste pendant 1 807 jours au cours de son premier mandat (2006-07) et de son deuxième qui a débuté en décembre 2012.

Dossier lié 
Abenomics : les cent premiers jours

Le géant informatique DeNA ferme 10 de ces sites Internet d’information suite aux critiques répétées à l’encontre d’informations erronées ou prises sans permission d’autres sources qui ont été publiées sur ses sites. L’attention des médias accordée à cette affaire incite plusieurs entreprises du secteur informatique comme Recruit et Yahoo à supprimer des articles de leurs sites.

Mardi 6

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) annonce les résultats du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA). Cette évaluation a été menée auprès de 500 000 étudiants de 15 ans dans 72 pays et régions. Les étudiants japonais obtiennent le deuxième meilleur score en sciences, gagnant deux places par rapport à la dernière édition de 2012. Le Japon passe aussi de la 7e à la 5e place en mathématiques. Il perd cependant quatre places en lecture, terminant à la 8e place.

Vendredi 9

Le ministère de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie annonce avoir doublé l’estimation des coûts liés à la catastrophe nucléaire de Fukushima Daiichi, de 11 à 21,5 mille milliards de yens. Une partie de cette augmentation sera prise en charge par les nouveaux fournisseurs d’électricité, qui se sont multipliés suite à la libéralisation du secteur en avril dernier.

Article lié
Fukushima Daiichi, cinq ans après l’accident

La chambre des Conseillers ratifie le Partenariat transpacifique (TPP) et adopte des lois connexes, malgré l’intention déclarée du président élu des États-Unis Donald Trump de retirer son pays de l’accord de libre-échange. Le Premier ministre Abe Shinzô affirme lors d’une réunion à la chambre haute qu’il est « crucial de transmettre au monde l’importance de créer une zone économique régionale équitable.»

Décollage du vaisseau de ravitaillement Kônotori depuis le centre spatial de Tanegashima dans la préfecture de Kagoshima. Il rejoint la Station spatiale internationale (SSI) le 13 décembre. De la fin janvier jusqu’en février 2017, le vaisseau va partir de la SSI pour effectuer des expériences de nettoyage des débris spatiaux en les poussant vers l’atmosphère terrestre afin qu’ils se désintègrent.

Samedi 10

Une portion de la ligne Jôban allant de Sôma (préfecture de Fukushima) à Hamayoshida (préfecture de Miyagi) est rouverte, cinq ans après avoir été détruite par le tsunami de 2011. Trois stations sont désormais surélevées et situées à 1,1 kilomètre plus à l’intérieur des terres.

Article lié
Cinq ans depuis la catastrophe : où en est la reconstruction des zones affectées ?

Un train passant devant des habitations nouvellement construites à Yamamoto dans la préfecture de Miyagi, sur des rails surélevés de la ligne Jôban qui vient d’être restaurée, le 10 décembre 2016. L’océan pacifique est visible en arrière-plan. (Jiji Press)

Le roi de Suède Charles XVI Gustave remet au lauréat du prix Nobel de médecine, Ôsumi Yoshinori, une médaille et un diplôme lors de la cérémonie de remise des prix à Stockholm.

Ôsumi Yoshinori, professeur émérite à l’Université de technologie de Tokyo, avec sa médaille après la cérémonie de remise des prix Nobel à Stockholm en Suède, le 10 décembre 2016. (Jiji Press)

Dimanche 11

Une cérémonie est tenue pour marquer le début des travaux de construction du nouveau stade national, qui sera le principal stade des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo en 2020. Les travaux du projet initial, conçu par l’architecte Zaha Hadid, devaient commencer en octobre 2015. Cependant, l’escalade des coûts de construction a amené le gouvernement à choisir un nouveau projet, proposé par Kuma Kengo. Le stade devrait être terminé en novembre 2019, huit mois avant l’ouverture des Jeux olympiques.

Article lié
Kuma Kengo, architecte : le message du nouveau stade national

  • [23.01.2017]
Articles liés
Autres articles dans cette série 

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone