Série Chronologie du Japon
L’essentiel du mois de juin 2017
[11.07.2017] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | 简体字 | 繁體字 | ESPAÑOL | العربية | Русский |

Entrée de vigueur de la Loi sur le crime organisé, naissance d'un panda dans le zoo de Tokyo, 29 victoires consécutives pour le plus jeune joueur professionnel de shôgi Fujii Sôta : retour sur les évènements marquants du mois de juin 2017 au Japon.

Vendredi 2

Le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales a dévoilé les statistiques démographiques de 2016 (chiffres provisoires). L’indice synthétique de fécondité, c’est-à-dire le nombre moyen d’enfants qu’aurait une femme au cours de sa vie, était de 1,44, soit une baisse de 0,01 par rapport à l’année précédente. Pour la première fois, le nombre de naissances était inférieur à 1 million (976 979). Quant au nombre de décès, il a atteint un niveau record depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, avec 1 307 765 morts. La population japonaise a diminué de plus de 330 000 personnes au cours de l’année 2016.

Article lié

Le nombre de naissances au Japon chute en dessous du million

Samedi 3

Yoshimura Maharu et Ishikawa Kasumi remportent le double mixte aux championnats du monde de tennis de table à Düsseldorf en Allemagne. Le Japon n’avait pas gagné de médaille d’or dans cette catégorie depuis 48 ans.

Mardi 6

Cinq employés du Centre de recherche et développement d’Ôarai de l’Agence japonaise de l’énergie atomique, dans la préfecture d’Ibaraki, ont été exposés à d’importants niveaux de radiation au cours d’une inspection d’un stock de matières nucléaires. Le lendemain, l’agence a annoncé qu’une activité de 22 000 becquerels a été mesurée dans le poumon d’un des employés. L’Institut national des sciences et techniques radiologiques (ville de Chiba), où ont été hospitalisés les cinq employés, n’a cependant relevé aucune exposition aux radiations. Le 19 juin, l’institut a annoncé avoir retrouvé du plutonium en très petite quantité dans leur urine.

Vendredi 9

Adoption par la Chambre des conseillers de la loi spéciale autorisant l’abdication de l’empereur Akihito. D’après le gouvernement, l’abdication de l’actuel empereur et l’accession au trône du prince Naruhito devraient avoir lieu à la fin du mois de décembre 2018. Le changement d’ère est quant à lui prévu pour le 1er janvier 2019. Le dernier empereur japonais à avoir abdiqué est Kôkaku, en 1817.

Dossier lié

La question de l’abdication de l’empereur

Lundi 12

Décès à l’âge de 92 ans d’Ôta Masahide, ancien gouverneur de la préfecture d’Okinawa et membre de la Chambre des conseillers. Il a combattu lors de la bataille d’Okinawa et s’était plus tard opposé au déplacement de la base de Futenma à l’intérieur de l’île d’Okinawa. La pierre angulaire de la paix, un monument sur lequel est inscrit les noms des habitants d’Okinawa ayant perdu leur vie au cours de la Seconde Guerre mondiale, a été érigée sous sa direction.

Le bébé panda femelle 10 jours après sa naissance, le 22 juin au zoo d’Ueno à Tokyo (Jiji Press)

Naissance d’un panda dans le zoo d’Ueno de Tokyo, une première en cinq ans. Shinshin, la mère du nouveau-né, avait donné naissance la dernière fois en juillet 2012, mais le petit était mort six jours plus tard. Le personnel du zoo surveille attentivement la santé de la mère et du bébé. Avec cette naissance, le Japon compte 9 pandas géants dans ses zoos, notamment ceux de Kôbe et de Shirahama (préfecture de Wakayama).

Jeudi 15

La Chambre des conseillers a adopté la Loi sur le crime organisé, qui inclut la planification d’attentats terroristes dans les crimes d’association de malfaiteurs. Malgré les protestations de l’opposition, la coalition au pouvoir formée par le Parti libéral-démocrate et le Kômeitô a décidé de faire voter le projet de loi directement par les sénateurs lors de la séance plénière, sans l’avoir soumis au comité des affaires juridiques de la Chambre.

Le ministre de l’Éducation Matsuno Hirokazu a confirmé l’existence de documents liés à l’ouverture d’une école vétérinaire par Kake Gakuen, une société éducative gérée par un ami du Premier ministre. Dans ces documents, le Premier ministre aurait fait usage de son influence pour permettre à Kake Gakuen d’obtenir l’autorisation. Le 16 juin, Abe Shinzô a réfuté ces accusations, affirmant n’avoir jamais « donné d’instructions pour des cas particuliers ».

  • [11.07.2017]
Articles liés
Autres articles dans cette série 

Nippon en vidéo

Derniers dossiers

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone