Vers une autorisation d’hébergement de type Airbnb pour les touristes étrangers
[16.03.2017] Autres langues : ENGLISH | 日本語 |

Vendredi 10 mars, le gouvernement japonais a adopté un nouveau projet de loi pour autoriser les minpaku au niveau national, une pratique d’hébergement consistant à louer un logement vacant tenu par des particuliers, destinée le plus souvent aux touristes étrangers.

Ce procédé était déjà officiellement reconnu dans l’arrondissement d’Ôta à Tokyo, ainsi qu’à Osaka, en tant que système d’hébergement sommaire respectant les normes d’hygiène, à l’instar des hôtels-capsule.

Cependant, les minpaku existaient « au noir » en dehors de ces deux zones. Les propriétaires logeaient des touristes étrangers sans le déclarer, et sans contrôle préalable d’hygiène et de qualité du logement. Certains locataires ont également été tenus responsables de troubles du voisinage.

Avec cette nouvelle loi, en vigueur au plus tôt à partir de janvier 2018, les propriétaires désireux de louer leurs appartements ou leurs maisons seront autorisés à le faire sous certaines conditions, à savoir déclarer leur commerce à la préfecture, posséder un logement conforme aux normes d’hygiène, ou pouvoir répondre d’éventuelles plaintes des locataires ou du voisinage. Ils s’exposeront également à des amendes en cas de non-respect des règles instituées.

Selon cette nouvelle loi, l’hébergement sera permis jusqu’à 180 jours par an, et les localités pourront par décret baisser ce seuil s’ils constatent une atteinte ou dégradation de la qualité de vie du voisinage.

Cette mesure ne concerne pas les professionnels comme par exemple Airbnb, qui ont l’obligation de s’enregistrer auprès des autorités nationales et non pas locales.

Les minpaku seraient à la fois un bon moyen pour les locataires étrangers d’expérimenter la vie de quartier et de développer le charme touristique du lieu, mais également un plan efficace de lutte contre le manque d’établissements hôteliers dans certaines régions, ou encore pour pouvoir gérer l’afflux de touristes présents pour les différents événements sportifs à venir au Japon, comme la coupe du monde de rugby en 2019 ou les Jeux olympiques en 2020.

[Copyright The Jiji Press, Ltd.]

  • [16.03.2017]
Articles liés
Autres chroniques

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone