Asada Mao, la triple championne du monde de patinage artistique, tire sa révérence
[13.04.2017] Autres langues : ENGLISH | 日本語 |

La patineuse artistique Asada Mao, 26 ans, triple championne du monde (2008, 2010, 2014), et vice-championne olympique à Vancouver en 2010, a annoncé le lundi 11 avril mettre fin à sa carrière. Elle a tenu le lendemain une conférence de presse à Tokyo.

« J’ai donné le meilleur de moi-même. Et je me sens totalement épanouie. Le patinage artistique, on peut dire que c’est toute ma vie », s’est-elle confiée.

La championne de patinage artistique Asada Mao, lors de sa conférence de presse suite à l’annonce de la fin de sa carrière, le 12 avril 2017. (Jiji Press)

La championne avait atteint ses meilleurs résultats lors des Jeux olympiques de Sotchi en 2014, mais a affirmé avoir perdu sa motivation suite à ses contre-performances en décembre dernier, lors du championnat national, où elle est arrivée 12e. « À ce moment je me suis dit : “c’est terminé, il est temps de s’arrêter”. »

Après sa participation aux JO d’hiver de Sotchi en 2014, l’athlète avait pris une année sabbatique, puis était revenue sur la scène, avec les JO d’hiver de 2018 à Pyeongchang dans sa ligne de mire. Malheureusement elle s’arrêtera en cours de route. « Lorsque j’ai repris la compétition, je visais les JO de 2018. Et une fois engagée, je pensais que je n’avais plus le droit de reculer. J’étais tiraillée. Je ne savais pas quelle décision prendre… »

En se penchant sur ces deux dernières années, Asada Mao affirme avec résolution n’avoir aucun regret. « Je me suis souvent demandé si j’étais capable d’aller jusqu’au bout. C’était physiquement éprouvant. Mais j’ai donné tout mon cœur et toute mon énergie, je n’ai rien à me reprocher. »

Interrogée sur le moment le plus marquant de sa carrière, la championne évoque la performance libre lors des JO de Sotchi. Classée 16e suite à une chute, son excellent score lors de son exécution libre la fera remonter à la 6e place au classement général, une prestation qui avait beaucoup ému.

Le nom d’Asada Mao s’associe à la technique du triple axel (rotation de trois tours et demi dans l’espace). « Il faut de la force pour l’exécuter, et cette technique me donne toujours du fil à retordre. Je me suis toujours demandé pourquoi je ne pouvais pas sauter plus facilement… », a-t-elle dit, provoquant quelques rires.

« Cet été pour le Ice show, je vais patiner officiellement pour la première fois après avoir arrêté ma carrière. J’espère montrer une belle performance. »

Asada Mao a énoncé son désir de trouver avec le sourire un nouveau chemin à suivre.

[Copyright The Jiji Press, Ltd.]

  • [13.04.2017]
Articles liés
Autres chroniques

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone