Un an après le séisme de Kumamoto : la reconstruction se poursuit mais les plaies restent
[14.04.2017] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | ESPAÑOL | العربية |

Un an jour pour jour s’est écoulé depuis le début de la meurtrière série de tremblements de terre qui a touché la région de Kumamoto, sur l’île de Kyûshû. La reconstruction des zones sinistrées s’accélère, et les centres d’évacuation ont laissé la place à des habitations temporaires où logent les populations déplacées. Malheureusement les conséquences du désastre se font toujours ressentir : outre le blocage toujours présent de certaines routes et lignes de chemins de fer, le nombre de morts recensés continue à s’élever. Il était de 222 le 13 avril. Si 50 d’entre eux ont péri directement des dégâts du séisme, la plupart sont des victimes indirectes de la catastrophe, décédés suite à la détérioration de leur qualité de vie en tant qu’évacué.

Selon la préfecture de Kumamoto, 183 882 personnes avaient été dispersées sur 855 sites d’évacuation dont le dernier a fermé au mois de novembre.

Quelque 190 000 logements avaient été partiellement ou totalement détruits par le séisme, mais grâce aux travaux de démantèlement financés par l’État, le nombre de maisons dévastées laissées à l’abandon a considérablement baissé. La fin des travaux est prévue pour mars 2018.

Quant au château de Kumamoto, si la rénovation du donjon principal est envisagée pour 2019, la réparation totale des dégâts du site ne serait pas obtenue avant au moins 20 ans.

[Copyright The Jiji Press, Ltd.]

  • [14.04.2017]
Articles liés
Autres chroniques

Nippon en vidéo

Derniers dossiers

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone