[Diaporama] Les plus beaux feux d’artifice du monde

Izumiya Gensaku (photo)[Profil]

[11.10.2013] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | 简体字 | 繁體字 | ESPAÑOL | العربية |
Chaque année, principalement en été, environ 500 grands spectacles de feux d'artifice sont donnés au Japon. Parmi eux, le Feu d’artifice d’Ômagari, dans la ville de Daisen (préfecture d’Akita) est connu pour être un des plus grands festivals de feux d’artifice du pays. Découvrez une galerie de photographies capturée par un artiste qui a fait de la photo de feux d’artifice sa spécialité depuis de nombreuses années.

Le festival de feux d’artifice d’Ômagari, qui a lieu chaque été en août à Daisen dans la préfecture d’Akita est un événement pyrotechnique majeur, officiellement appelé « Compétition nationale de Feux d’artifice » où les artificiers de tout le pays rivalisent de beauté et de maîtrise. Entre 15 et 18 000 bombes sont tirées pour l’occasion. C’est donc l’un des plus grands quantitativement, mais surtout l’un des plus beaux esthétiquement, avec celui de Tsuchiura, qui se déroule pour sa part dans la préfecture d’Ibaragi. Il attire plus de 700 000 spectateurs chaque année.

Le festival de Feux d’artifice d’Ômagari est également connu comme le berceau des « feux d’artifice créatifs », qui désignent de nouveaux types de spectacles pyrotechniques qui admettent d’autres formes que le « rond ». Les compétitions de créativité sont nées à Ômagari. Ômagari est également le seul festival qui présente une section de feux d’artifice de plein jour. Et c’est ici qu’ont été présentés les premiers feux d’artifices du Japon à succession rapide avec accompagnement musical.

Il existe bien d’autres festivals de feux d’artifice au Japon, chacun ayant sa spécificité. Tous les artisans artificiers du Japon travaillent d’arrache pied pour développer de nouvelles techniques et ainsi conserver leur suprématie mondiale. Chaque année, quand l’été arrive, je tressaille d’impatience au plaisir de voir toutes les variétés de feux d’artifices que l’on peut voir à travers le pays.

Texte et photos : Izumiya Gensaku

  • [11.10.2013]

Photographe. Né dans la préfecture d’Akita en 1959. Il a fait les prises de vues de « L’Arc-en-ciel mouvant » de l’artiste contemporain Cai Guo-Qiang pour le MoMA en 2002, et de « Nimbe céleste », le spectacle pyrotechnique du 150e anniversaire de Central Park à New York. Il a publié un grand nombre de livres sur les feux d’artifice : La Planète du cœur — Conte du pays de la lumière (édition Cléo), Encyclopédie des feux d'artifice (édition Poplar), Pourquoi les feux d’artifice du Japon sont-ils les plus beaux du monde ? (Kôdansha +α Shinsho).

Articles liés