Dossier spécial L’influence des consommateurs âgés sur le marché japonais
Les magasins de proximité frappent à la porte des consommateurs âgés
Les nouveaux services de livraison de repas ciblant le marché du grand âge
[21.01.2016] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | 简体字 | 繁體字 |

Seven-Eleven et d’autres grandes chaînes de magasins de proximité font leur entrée sur le marché de la livraison de repas. En distribuant directement ses produits aux consommateurs, Seven-Meal Service s’est donné pour cible les personnes âgées et autres « réfugiés du shopping » qui n’ont pas facilement accès aux commerces de proximité.

Les magasins de proximité se lancent dans la livraison de repas à domicile

Les magasins de proximité japonais (ou convenience stores le plus souvent abrégé en konbini) proposent non seulement un vaste éventail d’aliments, mais aussi toute une gamme de produits de première nécessité, allant du papier toilette aux timbres-poste, ainsi que des services tels que les distributeurs de billets et de tickets. Avec une telle abondance d’offre sous un même toit, il n’est pas étonnant que les gens aient pris l’habitude de fréquenter ces établissements ancrés dans les collectivités et souvent plus proches de leurs domiciles que les supermarchés, même s’ils sont un peu plus chers. Dorénavant, avec la livraison de repas, les magasins de proximité viennent proposer leurs services à la porte d’entrée des maisons. Au nombre de ces services figurent le goyôkiki­ – jadis couramment utilisé par les épiceries de quartier – qui consiste à demander aux clients au moment de la livraison quels produits ils souhaitent qu’on leur apporte la prochaine fois. Plusieurs acteurs, tels que ceux qui distribuent directement des boîtes à repas et des plats d’accompagnement, sont déjà impliqués dans la livraison de repas, mais cela n’a pas empêché les géants du commerce de proximité Seven-Eleven, FamilyMart et Lawson de faire leur entrée sur ce marché.

Takuhai Cook 123 est un service, proposé par une filiale de FamilyMart, qui livre des boîtes à repas destinées aux consommateurs âgés. Ce service, qui fonctionne toute l’année hormis trois jours pendant la période du nouvel an, offre la livraison gratuite et permet aux clients de commander un seul article. Outre le riz et les garnitures de plats standards, il existe divers menus spéciaux, par exemple à faible teneur en sel ou en protéines, ou encore les plats faciles à mâcher, tous situés dans une gamme de prix allant de 600 à 800 yens (environ 4,7 à 6,3 euros). Pour le service de livraison, Lawson s’est associé à Sagawa Express et Seven-Eleven à Yamato Transport.

▼A lire aussi
Les supermarchés japonais : des produits de haute qualité à prix abordables « Takuhai », la livraison à domicile japonaise

Désenclaver les « réfugiés du shopping »

Aoyama Seiichi, président de Seven-Meal Service. Entré chez Seven-Eleven Japan en 1981, il y a occupé divers postes avant d’accéder à sa position actuelle en 2010.

Avec 18 000 magasins franchisés sur le territoire national (Okinawa étant la seule préfecture où l’enseigne n’est pas présente), Seven-Eleven est la plus grande chaîne japonaise de magasins de proximité. À la tête de Seven-Meal Service, une filiale fondée en 2000, se trouve Aoyama Seiichi, qui a parlé à Nippon.com des objectifs que s’est fixés Seven-Eleven pour ses activités de livraison de repas.

« Au cours du processus de vieillissement de la population japonaise, l’expression kaimono nanmin (réfugiés du shopping) a émergé pour désigner les nombreuses personnes âgées qui ont des difficultés pour se rendre au magasin de proximité le plus proche de leur domicile. Cette modification de l’environnement social a renforcé la nécessité d’aller vers les consommateurs plutôt que d’attendre qu’ils viennent dans les magasins. »

Suzuki Toshifumi, le PDG du holding Seven & I, la maison mère de Seven-Eleven, a instauré pour ses magasins de proximités une politique d’intégration dans l’infrastructure sociale sur laquelle repose les collectivités locales. Le Grand tremblement de terre de l’Est du Japon, survenu en 2011, a donné une nouvelle vigueur à ce concept.

  • [21.01.2016]
Articles liés
Autres articles dans ce dossier
  • Les grands magasins japonais s’adaptent aux besoins de leur clients âgésLes grands magasins japonais sont en train de prendre des dispositions pour s’adapter au vieillissement rapide de la population. Nippon.com a eu un entretien avec Ônishi Hiroshi, PDG de Mitsukoshi et Isetan, pour en savoir plus sur la façon dont sa chaîne de magasins de vente au détail fait face à l’évolution des modes de vie et des besoins des personnes âgées d’aujourd’hui.
  • « Vieillir intelligemment », une solution pleine d’avenirLa population vieillissante de l’Archipel offre de nouvelles perspectives à l’industrie japonaise. Encore faut-il, bien entendu, que celle-ci sache répondre à la diversification des besoins et des habitudes de consommation des personnes âgées. Dans l’exposé qui suit, Murata Hiroyuki dresse un état des lieux des tendances actuelles et de l’avenir du marché que constituent les Japonais âgés de plus de 60 ans.
  • Les habitudes de consommation des Japonais âgésQuelle est la situation exacte des Japonais âgés ? Sont-ils riches ou bien pauvres ? À l’heure où le vieillissement de la population de l’Archipel est tel que l’insolvabilité à un âge avancé devient un phénomène préoccupant, Kumano Hideo tente d’apporter des réponses à ces questions à travers une étude fondée sur des statistiques.

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone