Dossier spécial Bentô : un régal pour les yeux et pour le palais
Et vous, quel bentô êtes-vous ? (1)
Chapitre 1 : sous les cerisiers en fleurs
[28.04.2016] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | ESPAÑOL | العربية |

Qui dit printemps au Japon, dit évidemment o-hanami, le banquet pique-nique, en famille ou entre amis, sous les cerisiers en fleurs. Et un pique-nique sous les cerisiers en fleurs, ça n’est pas ça sans un hanami-bentô, une boîte-repas préparée pour l’occasion.

Un couple d’amoureux s’est donné rendez-vous pour déguster un bentô fait main, des amis ont organisé un banquet autour de différents mets achetés au rayon traiteur d’un grand magasin, un groupe d’hommes d’une soixantaine d’années se sont réunis pour déguster les sushis d’un magasin réputé… Sur la bâche du pique-nique, les plats divers et variés s’étalent, différents pour chaque groupe. Et à chacun, nous avons demandé : « Et vous, quel bentô êtes-vous ? »

Cuisine santé et ludique

Ce groupe-ci est composé d’amies toutes natives de la région de Kagoshima, qui vivent aujourd’hui à Tokyo. Le moindre détail à son importance : même le motif des assiettes en carton et la couleur de la nappe. Et les bentô apportés par chacune sont variés et colorés. Salade de crevettes bouillies et soja, spaghettis aux œufs frais mi-cuits, porc et légumes, rouleaux de printemps crus, cuisses de poulet frit, omelette traditionnelle dashi maki, pommes de terre frites et sandwiches, etc. « Et sans alcool ! Chaque année, nous organisons notre hanami sous le signe de la cuisine santé ! »

Sushi de luxe, s’il vous plaît… il faut ce qu’il faut !

Ce groupe d’hommes mûrs a a décidé de centrer sa dégustation sur les sushi, l’indétrônable plat de fête. Les commandes ont été passées à l’avance à un magasin réputé dans un grand magasin. Et pour compléter : salade de saumon fumé, poulet frit, légumes en saumure, etc. Ils ont prévu de jouir de la vision des cerisiers en fleur sur fond de Tokyo Skytree. Ce sont d’anciens collaborateurs d’une agence de publicité, qui se retrouvent chaque année pour hanami, maintenant qu’ils sont à la retraite. « Les sushi, ça fait tout de suite banquet chic ! »

La cuisine chauffe l’atmosphère

Des entrées aux desserts, pas un élément ne manque ! Revue de détail : fromages et œufs fumés maison. Kebab en provenance d’un restaurant près de la gare d’Asakusa. Le vin a été commandé à une boutique avec livraison directement sur place. Des pastéis de nata (pâtisserie portugaise) ont été achetées dans un magasin qui attire beaucoup de monde. Ici, on fait la fête entre collègues d’une société d’informatique. Chacun amène un plat, confectionné ou choisi pour faire plaisir à tout le monde.

  • [28.04.2016]
Articles liés
Autres articles dans ce dossier
  • Des bentô à montrerLe bentô est un élément à part entière de la culture culinaire japonaise. De nombreuses personnes montrent, sur leur blog, les différents bentô qu’elles confectionnent chaque jour. Les « bentô-blogueurs » les plus suivis se sont confiés à nous.
  • Des bentô à préparer vous-mêmeLes bentô font partie de l’alimentation quotidienne de millions d’étudiants et de travailleurs japonais. Les méthodes et les ustensiles utilisés pour les préparer ont donné naissance à une véritable industrie. Nous vous proposons de découvrir quelques ingrédients originaux et des ustensiles spécialement conçus pour faire de vos bentô une réussite.
  • Les cantines scolaires japonaises : former le goût des nouvelles générationsLes cantines scolaires japonaises n’ont pas pour seule ambition de servir aux enfants des repas nourrissants et appétissants ; elles s’efforcent aussi de développer chez les jeunes des habitudes alimentaires saines dont ils profiteront toute leur vie. Un rédacteur américain de nippon.com a rendu visite à l’école primaire Hirayama de Hino, dans la banlieue ouest de Tokyo, pour en savoir plus sur les repas servis dans les cantines scolaires japonaises.

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone