Dossier spécial Quand gourmandise rime avec plaisir
Tourisme gourmet à Hakata

Équipe Nippon.com [Profil]

[12.05.2016] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | Русский |

Fukuoka est la capitale et la plus grande ville de la préfecture du même nom. Mais le cœur de la ville de Fukuoka, c’est Hakata, son centre-ville populaire et industrieux. Au point que la gare principale de Fukuoka s’appelle la gare de Hakata. Le quartier regorge de restaurants et de commerces de toutes sortes. Nous vous présentons ici les trois grandes spécialités de Hakata, la ville des gourmets.

Les « yatai », une nourriture cuisinée à la chaleur humaine

M. Nakagawa Yôichi (centre) dans son yatai (gargote) « Naka-chan », qui a beaucoup de succès auprès des femmes.

Hakata est réputé dans tout le Japon pour la qualité et l’authenticité de ses yatai (gargotes de planches dans lesquelles on sert une cuisine de spécialités, originales ou familiales, à la bonne franquette). Jusqu’à tard dans la soirée, le fumet des grillades sur grandes plaques de fer et les conversations animées des clients s’échappent à travers les rideaux fendus (noren) alignés côte à côte le long des rues. Le soir où j’y suis allé, il pleuvait, mais ce n’est pas le mauvais temps qui va faire renoncer les habitués à passer un agréable moment entre amis dans leur yatai de prédilection.

Dix personnes assises autour du comptoir en U suffisent pour afficher complet. Le patron sert d’une main le saké à ses clients et chauffe l’atmosphère en participant à la conversation, sans lâcher sa cuisine de l’autre main.

Sauté de chou et porc

Okonomiyaki (grosse crêpe salée)

La spécialité principale de la gargote est une cuisine braisée sur la plaque de fer, une cuisine simple comme à la maison. Mais on peut également se faire préparer des okonomoyaki (grosse crèpe salée) et des râmen, le menu comporte plus de 100 numéros ! Et même plus, si on compte les recettes originales que le patron réalise à la demande de ses bons clients.

Si vous venez pour la première fois, les habitués vous indiqueront leurs recommandations. Partager un plat avec des inconnus ou ses voisins de comptoir est une coutume chaleureuse typique des yatai, qui favorise la communication et le contact humain.

Omelette au mentaiko (œufs de cabillaud pimentés)

Le râmen emblématique des baraques de Hakata est le tonkotsu râmen (à la moelle de porc). On le mange pour clore le repas, après les divers plats à grignoter en accompagnement du saké.

Naka-chan
Adresse : 2-1-1, Tenjin, Chûô-ku, Fukuoka, 810-0001 Japon / Ouvert de 17h00 à 3h00

  • [12.05.2016]

Vous pouvez nous joindre en cliquant sur la page contact de notre site ou sur les liens de nos comptes de réseaux sociaux qui figurent en haut et en bas de chaque page.

Articles liés
Autres articles dans ce dossier
  • Un restaurant français, un groupe de personnes par jour, des produits de FukushimaLe restaurant « Hagi France Ryôriten » n’est pas un restaurant comme les autres. Situé dans la préfecture de Fukushima, ce restaurant unique se propose de servir des plats composés de légumes de saison cueillis du jour à un seul groupe de clients par jour. Le chef, Hagi Harutomo, est le premier Japonais à avoir eu le prestige de se retrouver derrière les fourneaux du Palais de l’Élysée. Les plats ainsi concoctés par le maître queux nippon ont pu être soumis à l’appréciation des exigeantes papilles du président François Hollande.
  • Tourisme gourmet à AomoriChaque été, à l’occasion du festival Nebuta, la fièvre touristique gagne la préfecture d'Aomori, située à l'extrémité septentrionale de l’île principale Honshû. Le printemps, tardif dans ce pays du nord, n’est pas à négliger non plus. Des lieux de grande nature valent le détour, comme le lac Towada et le torrent Oirase. Et voici ce que vous trouverez à déguster.
  • Le succès mondial de la cuisine japonaise enflamme la demande en riz pour sakéAvec l’engouement mondial pour la cuisine japonaise, le succès du saké, ingrédient inséparable s’il en est du washoku, ne cesse de monter en flèche. Il existe plus d’une centaine de variétés de riz convenant à la fabrication du saké, mais c’est le Yamada Nishiki qui fait la quasi unanimité auprès des brasseurs de saké. Et aujourd’hui, la demande pour ce type de riz s’est mise brusquement à augmenter.
  • « Wagyû », le bœuf japonais renommé dans le monde entierÀ l’heure actuelle, la cuisine japonaise fait l’objet d’un engouement à l’échelle de la planète. Le wagyû, le célèbre bœuf marbré de blanc très persillé de l’Archipel, n’y a pas échappé. Il est réputé dans le monde entier pour sa saveur, son fondant et sa tendreté incomparables.
  • Les râmen, plébiscitées par les JaponaisLes râmen connaissent aujourd’hui un succès croissant dans le monde entier. Un spécialiste revient pour nous sur l’origine de ce plat et ses perspectives.

Nippon en vidéo

Derniers dossiers

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone