Dossier spécial Les endroits à visiter à tout prix !
Le mont Takao, un trésor de la nature à l’ouest de Tokyo
[21.02.2017] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | ESPAÑOL | العربية | Русский |

Nature, histoire et gastronomie : rendez-vous au sommet montagneux le plus fréquenté au monde.

Mont Takao, trois étoiles au Guide Michelin

Haut d’à peine 599 mètres, le mont Takao peut être fier de sa réputation de sommet attirant le plus grand nombre de randonneurs du monde entier, soit environ trois millions par an. Le Guide Michelin lui a même attribué trois étoiles. Suivez-nous sur les sentiers et partez à la découverte des mille et une attractions que propose ce sommet tant prisé des randonneurs.

Des randonneurs approchant du sommet. Les chemins situés dans les hauteurs sont pavés, rendant l’accès facile même pour les débutants.

Sakamoto Tameaki, guide au mont Takao, devant une statue tengu au sanctuaire Yakuôin.

« Avant les trois étoiles au Guide Michelin, le mont Takao pouvait déjà s’enorgueillir de deux millions de visiteurs par an », explique Sakamoto Tameaki, guide pour l’Association du tourisme de Hachiôji. « Ce chiffre est passé à trois millions, faisant de Takao le sommet montagneux le plus fréquenté au monde. »

Le mont Takao, situé dans la ville de Hachiôji, en banlieue ouest de Tokyo, est un site touristique depuis longtemps prisé des Japonais. Tout à fait abordable même pour les débutants et facilement accessible de par sa proximité avec la capitale, c’est la destination idéale pour une excursion d’une journée. Récemment, nombreux sont les touristes étrangers qui se sont eux aussi laissés tenter par ses charmes, et depuis l’attribution en 2007 de trois étoiles par le Guide Michelin, le nombre de randonneurs a littéralement explosé.

Cependant, pour certains, la popularité du mont Takao tient au fait qu’il est situé à proximité d’une ville en basse altitude, ce qui en fait donc un sommet facilement abordable. En réalité, si le mont Takao rencontre tant de succès auprès des touristes, ce n’est pas tant par sa situation géographique ou sa hauteur, mais « parce qu’il offre des panoramas de faune et de flore imprenables, parce qu’il passionne par son histoire et parce qu’il satisfait les palais les plus exigeants avec sa délicieuse cuisine, tout autant d’éléments que le Guide Michelin a très bien compris, d’où l’attribution des trois étoiles ». Telles sont les paroles de Sakamoto Tameaki, guide au mont Takao dans le cadre d’une initiative de l’Association du tourisme de Hachiôji.

M. Sakamoto se réjouit que cette montagne ait gagné en popularité dans la région, mais il regrette de voir de plus en plus de gens la visiter simplement parce qu’elle figure sur leur guide touristique.

« Au mont Takao, la flore est très variée. Pas moins de 1 600 espèces de plantes poussent sur ce sommet, soit le nombre total de variétés de plantes sauvages présentes au Royaume-Uni. Cette petite montagne regorge donc de trésors naturels. Le mont Takao abrite également le Yakuôin. Ce temple bouddhiste, vieux de près de 1 300 ans, se distingue avec ses merveilleuses architectures et ses nombreux monuments. Il abrite aussi mythes et légendes, dont la plus célèbre est celle du tengu, créature surnaturelle avec un long nez. En été, à 500 mètres d’altitude, détendez-vous dans une brasserie en plein air ou dégustez des tororo soba et tenguyaki, spécialités culinaires locales incontournables. J’aimerais que les touristes ne se limitent pas à sauter dans le funiculaire qui les emmène jusqu’au sommet pour en redescendre tout de suite, mais bien au contraire qu’ils prennent le temps d’apprécier les charmes de la région. C’est avec cet esprit que je suis devenu guide bénévole au mont Takao », nous explique M. Sakamoto.

Dans les pages suivantes, nous vous présentons, en suivant le guide de M. Sakamoto, les endroits à ne pas manquer au mont Takao.

Longue file d’attente pour déguster des tenguyaki, l’une des spécialités culinaires du mont Takao.

  • [21.02.2017]
Articles liés
Autres articles dans ce dossier
  • Un « temple souterrain géant » qui protège la région tokyoïte d’une inondationL’espace immense soutenu d’énormes piliers ressemble à un temple futuriste sorti tout droit d’un film de science-fiction. En réalité, nous sommes dans le conteneur géant d’un immense réseau de régulation du surplus des eaux de surface, placé sous l’autorité du ministère du Territoire, des Infrastructures et des Transports, destiné à contrôler les inondations dues aux crues dans la région métropolitaine. Il s’agit du plus grand système souterrain de contrôle des inondations du monde. En service depuis déjà 10 ans, il a déjà été mis en eau plus d’une centaine de fois, réduisant de façon drastique l’impact des typhons et des fortes chutes de pluie dans la région de Tokyo.
  • Le musée des kanji : un nouveau lieu touristique à KyotoPour la première fois au Japon, le musée des kanji a ouvert ses portes à Kyoto en juin 2016. La clé de son succès : ses visites sous forme d’apprentissage pratique, où l’on peut étudier l’histoire de ces idéogrammes tout en se divertissant.
  • Les nuits illuminées à Tokyo et ses environsLorsque le froid arrive, le ciel cristallin de l’hiver vient se parer de la lumière des illuminations de Noël. Allez découvrir des spectacles de rêve à Roppongi ou au lac Sagami et passer une veille de Noël inoubliable.

Nippon en vidéo

Derniers dossiers

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone