Pourquoi les daims du parc de Nara attaquent-ils les touristes ?

Société

Plus de 200 personnes ont été blessées par les daims sauvages du parc de Nara entre avril 2018 et janvier 2019, un nombre record. C’est lorsque les visiteurs leur donnent de la nourriture, avec parfois des comportements irréfléchis de leur part, que les accidents se produisent en majorité (à plus de 60 %). Comment faire pour les éviter ?

Le parc de Nara, dans la préfecture de Nara, est un lieu hautement prisé aussi bien des touristes de l’Archipel que de ceux venus de l’étranger. Et ce sont notamment les daims sauvages, déambulant en semi-liberté devant les yeux ébahis des visiteurs, qui contribuent à la popularité du lieu. Les touristes se font une joie de pouvoir admirer de près, toucher et même nourrir ces animaux désignés « trésors naturels nationaux ».

Mais tout cela n’est pas sans risque... En effet, les blessures infligées par les daims sont en constante augmentation ces dernières années. Selon la préfecture de Nara, un nombre record de 209 personnes (chiffre provisoire au 31 janvier 2019) a déjà été atteint pour l’année fiscale 2018, alors qu’elle n’est même pas encore terminée. À titre de comparaison, ces cas sont quatre fois plus nombreux qu’en 2013.

Parmi les victimes, huit ont subi des blessures importantes comme des fractures, et cinq de ces personnes sont des touristes étrangers.

Comment éviter de tels incidents ? Un agent du département des parcs à la mairie de Nara répond à nos questions.

Incidents multiples et touristes étrangers attaqués

——Comment expliquer que les accidents sont de plus en plus nombreux ?

« Nous pensons que cela est lié à la présence accrue de visiteurs. Les statistiques de la ville de Nara montrent une augmentation constante d’année en année du nombre de touristes, et il est clair que la plupart se rendent au parc de Nara, même s’il n’existe pas de données propres concernant ce lieu. »

——Comment sont causées ces blessures ?

« La majorité d’entre elles survient lorsque les visiteurs donnent à manger aux daims, avec un biscuit spécial appelé shika senbei. Ils se font mordre les doigts. »

Les biscuits spéciaux pour daims, appelés shika senbei

« Néanmoins, de nombreux incidents arrivent aussi quand un visiteur se fait prendre malencontreusement dans une dispute de daims. Les blessures les plus importantes, à savoir les fractures, sont infligées par des daims mâles lorsqu’ils sont en rut, entre septembre et novembre. Ces animaux deviennent alors particulièrement violents et peuvent blesser des humains en les heurtant par l’arrière lorsqu’ils poursuivent les femelles. Mais celles-ci également peuvent faire preuve de brutalité, lorsque pendant leur période d’accouchement entre la mi-mai et juillet, elles cherchent à protéger leur progéniture à tout prix. Il faut donc faire particulièrement attention à ces deux moments de l’année ! »

Quand les daims provoquent-ils un incident ?

Nombre de cas et pourcentage sur la période d’avril à décembre 2018

1 Lorsque le visiteur donne à manger au daim 120 64,2 %
2 Lorsque le visiteur s’approche du daim 16 8,6 %
3 Lorsque les daims se disputent 6 3,2 %
4 Lorsque le visiteur tend sa main vers le daim 3 1,6 %
Autres 11 5,9 %
Raisons inconnues 31 16,6 %
Total 187 cas

 

——Pourquoi les touristes étrangers sont-ils nombreux à être victimes ?

« Il est vrai que les Chinois sont particulièrement la cible des attaques de daims, mais c'est tout simplement parce qu’ils sont plus nombreux à visiter le parc. Les Japonais ont tendance à responsabiliser le comportement des étrangers, alors qu'ils ne sont pas irréprochables non plus. Néanmoins, il ne faut pas oublier que les daims du parc de Nara sont des animaux sauvages, et que personne n’est en charge officiellement de les gérer. Les visiteurs étrangers, plus que les Japonais, pensent à tort qu’ils sont apprivoisés, et j’aimerais donc qu’ils fassent preuve de davantage de vigilance. Non, les daims ne sont pas des animaux de compagnie… »

Pour éviter les blessures

——Que faut-il faire pour ne pas risquer d’être blessé par les daims ?

« Il faut d’abord savoir que le daim s’approche naturellement d’une personne qui tient dans sa main un shika senbei, le biscuit spécial qui lui sert de pâture. Donnez-le-lui sans tarder, car le garder sur soi trop longtemps ou le mettre exprès hors de sa portée en levant la main par exemple ne fera qu’énerver l’animal. N’hésitez pas, dès que vous sentez une menace, de lâcher le gâteau tout de suite.

Et puis, lorsque vous lui avez donné tous vos biscuits, il est essentiel de signifier au daim que vous n’avez plus rien pour lui. Dans ce cas, levez vos mains vides en l’air pour lui faire passer le message, et il s’en ira. »

Levez vos mains en l’air avec le sourire pour montrer que vous n’avez plus de biscuits à donner !

——Face à ce problème, quelles sont les mesures prises par la préfecture de Nara ?

« Pour inviter les visiteurs à la vigilance, des pancartes sont disposées dans 40 emplacements du parc, et des messages sont régulièrement diffusés sur Internet et sur les panneaux électroniques installés dans les gares et autres bâtiments de la préfecture. Enfin, des groupes de volontaires se chargent d’effectuer des rondes de surveillance. »

——Quelles sont les attitudes à éviter à tout prix pour les touristes ?

« Ces derniers temps, avec la mode des photos sur les réseaux sociaux, nous voyons des visiteurs approcher leur visage des daims avec cornes, ou laisser leur enfant seul à côté d’un animal pour le prendre en photo… Mais cela peut être dangereux pour les adultes aussi. Comme je l’ai déjà dit, il faut faire très attention pendant la période de rut du mâle ou celle de l’accouchement pour la femelle. Ce sont des animaux sauvages, ne l’oubliez pas, alors évitons toute action imprudente. Ne pas monter sur un daim ou ne pas leur passer la nourriture avec sa bouche. Et une dernière chose, ne leur donner uniquement que le biscuit spécial shika senbei et rien d’autre. »

Une pancarte invitant les visiteurs à la plus grande vigilance lors de leur contact avec les daims du parc de Nara.

(Texte initial en japonais sur Prime Online du 6 février 2019)

https://www.fnn.jp/

[© Fuji News Network, Inc. All rights reserved.]

animal cerf Nara FNN daim