Le 1er mars 1954, la tragédie du thonier « Dragon chanceux », victime de la bombe H
[01.03.2019]

Le 1er mars marque un tragique anniversaire. Il y a tout juste 65 ans, en 1954, l’équipage du thonier japonais Fukuryû-maru 5, ou le « Dragon chanceux 5 », était victime des retombées radioactives lors de l’essai nucléaire d’une bombe H par les États-Unis sur l’atoll de Bikini, dans l’océan Pacifique. L’opération, appelée Castle Bravo, larguait alors l’arme la plus puissante jamais utilisée par les Américains, 1 000 fois plus que celle qui est tombée sur Hiroshima.

Le Fukuryû-maru 5 qui a subi les retombées des radiations de l’essai nucléaire d’une bombe H, le 1er mars 1954 dans l’océan Pacifique.

Le bateau japonais, qui se trouvait sur les mêmes eaux ce jour-là, transportait 23 personnes, et environ 6 mois après l’essai nucléaire, l’une d’entre elles périssait des suites des radiations. Il s’agissait de Kuboyama Aikichi, 40 ans, la première victime sur les 19 décédés au total jusqu’à aujourd’hui, presque tous emportées par des cancers ou des maladies du foie liés à la radioactivité. Le 25 février dernier, Misaki Susumu, un autre ancien membre de l’équipage, s’était éteint à l’âge de 92 ans.

Le thonier Fukuryû-maru 5 est exposé au musée du même nom depuis 40 ans à Tokyo, dans l’arrondissement de Kôtô. À l’heure où le sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un à Hanoï les 27 et 28 février ne semble pas avoir fait avancer la question de la dénucléarisation, le conservateur du musée, Yasuda Kazuya, souhaite plus que tout que les gens se sensibilisent au problème des armes nucléaires, et qu’ils prennent conscience des dégâts extrêmement tragiques et abominables qu’ils sont capables de provoquer.

Le musée du Fukuryû-maru 5 réouvrira le 2 avril après une fermeture pour travaux de rénovation depuis juillet dernier. Il proposera entre autres aux visiteurs une projection du bateau en 3D.

[Copyright The Jiji Press, Ltd.]

  • [01.03.2019]
Articles liés
Autres chroniques

Nippon en vidéo

Derniers dossiers

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone