Syariah Hotel Fujisan : le premier hôtel halal du Japon

Société Tourisme

Le 21 juillet 2016, le Syariah Hotel Fujisan a ouvert ses portes au bord du lac Kawaguchi, non loin du mont Fuji. Cet établissement hôtelier halal, une première au Japon, a été spécialement conçu pour accueillir des touristes musulmans.

Un hôtel spécialement imaginé pour les musulmans

Le nombre de musulmans d’Asie du Sud-Est qui viennent visiter le Japon ne cesse d’augmenter d’année en année. Face à cette situation, les hôtels et les autres formes d’hébergement de l’Archipel – en particulier dans la région très fréquentée de Tokyo – ont réagi en proposant davantage de prestations compatibles avec les convictions religieuses de cette nouvelle clientèle, par exemple sous la forme de repas halal et d’espaces de prière. Mais si les établissements où les adeptes de l’Islam sont les bienvenus se multiplient, ils ont bien du mal à se doter des installations et du personnel nécessaires pour être entièrement conformes à l’éthique de cette religion.

C’est dans ce contexte qu’en 2016, le Syariah Hotel Fujisan a fait son apparition dans la région des cinq lacs de la préfecture de Yamanashi. Cet hôtel réparti sur deux niveaux offre une vue imprenable sur le mont Fuji du côté sud, ainsi qu’un accès privilégié aux activités sportives et récréatives des abords du lac Kawaguchi.

Le Syariah Hotel Fujisan appartient à la société Fujisan Family au même titre que plusieurs autres structures hôtelières des environs. Yamashita Yûji, PDG de l’entreprise, explique que celle-ci a décidé de se lancer dans ce secteur du marché pour répondre à un afflux de visiteurs originaires de l’Asie du Sud-Est. « Pendant des années, les touristes non-Japonais de la région ont été pour l’essentiel des Chinois », précise-t-il. « Mais depuis quelque temps, on assiste à une hausse sensible régulière du nombre de voyageurs en provenance d’Indonésie et de Malaisie. Comme très peu d’établissements proposent des menus spécifiques et des espaces de prière, nous avons voulu faire quelque chose pour faciliter le séjour des visiteurs musulmans dans l’Archipel. »

Fujisan Family a donc rénové une maison en consultant des associations religieuses et des musulmans résidant au Japon (voir article Tokyo Camii : la plus grande mosquée du Japon) afin de mettre ses installations en conformité avec les principes de l’Islam. Le directeur de la société Yamashita Yûji est confiant dans l’avenir du Syariah Hotel Fujisan, même s’il en est encore au stade expérimental. Il dit avoir constaté que les touristes en provenance d’Indonésie, de Malaisie et de Singapour se font plus nombreux depuis qu’ils ont appris l’existence de l’hôtel halal du lac Kawaguchi, soit dans la presse japonaise et étrangère, soit par le bouche à oreille.

Des repas japonais certifiés halal

La salle de prière de l’hôtel (Avec l’aimable autorisation du Syariah Hotel Fujisan)

Le Syariah Hotel Fujisan se compose de huit chambres spacieuses dotées d’équipements standard tels que Wi-Fi gratuit, air conditionné, kimono léger en coton (yukata) et toilettes high-tech. Le plafond de chaque pièce comporte une boussole (qibla) indiquant la direction où se tourner pour prier. Sur simple demande à l’accueil, les clients peuvent se procurer des copies du Coran, des tapis de prière et de longues robes destinées aux femmes voulant se recueillir. L’hôtel met aussi à leur disposition une salle de prière et une pièce pour les ablutions (wudu) ainsi que des en-cas halal et des souvenirs. Et il est entièrement non-fumeur et sans alcool.

Pour les adeptes de l’Islam, se nourrir au Japon est en général assez compliqué en raison des restrictions alimentaires imposées par leur religion. Mais le Syariah Hotel Fujisan propose à ses clients d’authentiques repas de l’Archipel préparés avec des ingrédients dans la plus pure tradition halal, y compris de la sauce de soja (shôyu) sans alcool. Le petit-déjeuner de style japonais se compose de riz, de soupe miso, de poisson grillé et de tofu mijoté (yûdôfu) dans un bouillon aux algues. Pour le déjeuner, ils ont le choix entre des grillades de bœuf et de poulet avec des légumes, des beignets (tempura) de crevettes et des mets rappelant ceux de l’Asie du Sud-Est comme le tempeh, une préparation à base de soja fermenté originaire d’Indonésie.

Le prix de base des chambres est de 5 400 yens (un peu plus de 40 euros) par personne et par jour, sans les repas. Le Syariah Hotel Fujisan accueille aussi bien les musulmans que les non-musulmans et même les Japonais désireux d’en savoir davantage sur la culture musulmane. Depuis son ouverture en 2016, il reçoit en moyenne 200 personnes par mois dont une grande partie est constituée de visiteurs étrangers sans aucun lien avec l’Islam n’ayant pas trouvé de place dans un autre hôtel. En fait, la proportion des musulmans est relativement faible – environ 30 % de la clientèle – et elle devient même proche de zéro durant le mois du ramadan.

Une des huit grandes chambres de l’hôtel (Avec l’aimable autorisation du Syariah Hotel Fujisan)

Un sens de l’hospitalité toujours plus accru

Mais ce pourcentage peu élevé n’inquiète pas pour autant Yamashita Yûji. « Nous sommes en train de faire de nouvelles tentatives en vue d’attirer les voyageurs de confession musulmane », avoue-t-il. Les clients restent en moyenne deux nuits au Syariah Hotel Fujisan, le temps d’explorer les environs. « Le lac Kawaguchi sert souvent de point de départ à ceux qui veulent faire l’ascension du mont Fuji en été et venir profiter des pistes de ski enneigées du voisinage en hiver », ajoute le directeur de Fujisan Family.

Le gouvernement japonais fait tout son possible pour attirer les touristes étrangers dans l’Archipel par le biais notamment de l’Agence de tourisme et d’autres instances nationales. Mais si le Japon désire réellement faire preuve de son légendaire sens de l’hospitalité, il doit aussi s’impliquer au niveau local en créant davantage d’infrastructures conformes – comme le Syariah Hotel Fujisan – aux exigences religieuses et culturelles des voyageurs musulmans. Et j’espère vraiment que les établissements de ce type vont devenir monnaie courante dans toutes les régions du Japon.

(D’après un article en japonais du 13 avril 2018. Photo de titre : Ôtsuka Tomohiko)

tourisme Mont Fuji islam musulman