Qui est Naruhito, le prochain empereur du Japon ?

Yamashita Shinji [Profil]

[31.05.2018] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | 简体字 | ESPAÑOL | العربية | Русский |

Le 1er mai 2019, dans moins d’un an, le prince Naruhito montera sur le trône du Japon. Quel genre de personnage est-il ? Yamashita Shinji, un journaliste qui a travaillé pour l’Agence de la Maison impériale, nous en dit plus.

La maison impériale traverse une période de crise

Le prince héritier, qui a célébré ses 58 ans le 23 février dernier, montera sur le trône le 1er mai 2019. Il aura alors 59 ans, un âge qui, s’il n’est pas jeune pour un nouvel empereur, est proche de celui qu’avait son père quand il a été intronisé à 55 ans.

Lors de la conférence de presse donnée à l’occasion de son anniversaire en février dernier, il a fait cette déclaration : « Relativement à la manière dont je m’y prépare, à l’attitude que je compte avoir et à la façon dont je compte aborder la charge qui sera la mienne, je suis imprégné de l’image de mes parents, et je m’efforcerai d’être toujours sincère et réfléchi dans les activités que j’entreprendrai. »

Il n’est pas exagéré de dire que la maison impériale traverse aujourd’hui une période de crise. La loi de la maison impériale stipule que seuls les descendants mâles peuvent accéder au trône, et l’unique membre masculin de la génération qui suit celle du prince héritier est le prince Hisahito d’Akishino, âgé aujourd’hui de 11 ans. Comme les sept princesses, dont la fille du prince héritier, finiront par quitter la maison impériale le jour où elles se marieront, il ne fait aucun doute que le nombre de personnes qualifiées pour assurer les fonctions officielles va aller en diminuant (voir notre article lié).

Il est prévu que le gouvernement étudie les moyens de résoudre ce problème après l’accession au trône du prince héritier. Comme la Constitution ne donne pas à l’empereur le droit de s’immiscer dans les affaires de l’État, il ne peut indiquer sa propre vision à ce sujet. Cependant, la nation semble vouloir connaître son opinion, et cela, le gouvernement ne peut se permettre de l’ignorer. Il est raisonnable de penser que l’empereur sera officieusement consulté, soumettant une pression considérable au nouvel empereur qui devra faire face à ce problème ardu tout en assumant la longue histoire de la famille impériale.

Les études universitaires du prince Naruhito

Le prince héritier Naruhito est né en 1960, en tant que premier fils du futur empereur Akihito. Jusqu’à l’âge de 28 ans, il n’était que le petit-fils aîné de l’empereur de l’époque, l’empereur Shôwa (connu en Occident sous le nom de Hirohito), un statut fort différent de celui de son père qui était prince héritier dès sa naissance. Depuis ses 18 ans (âge de la majorité pour les empereurs et les princes héritiers selon la Loi de la maison impériale), l’empereur actuel a rempli les fonctions officielles qui incombent au prince héritier, ainsi que celle de représentant de l’empereur Shôwa, son père. S’il est entré à l’Université Gakushûin, il ne pouvait assister à ses cours seulement en tant qu’auditeur libre, lorsque son emploi du temps officiel le lui permettait.

Naruhito, lui, a poursuivi ses études après la licence, en se lançant dans des recherches en sciences humaines. Il a étudié deux ans en Angleterre, et a terminé la première partie de son doctorat, qui avait pour thème les transports fluviaux. Son intérêt pour les transports s’est éveillé pendant son enfance, lorsqu’il a appris qu’une route de l’époque Kamakura (1185-1333) passait dans l’enceinte du palais d’Akasaka où il habitait. Le sujet de son mémoire de licence était : « Les transports sur l’eau dans la Mer intérieure au Moyen-Âge », et pendant son séjour à l’Université d’Oxford, il a mené des recherches sur l’histoire des transports sur la Tamise. Il a par la suite élargi ses recherches sur le thème de l’être humain et l’eau, de la simple eau potable jusqu’aux catastrophes qu’elle peut causer envers les hommes. S’il a pu ainsi donner la priorité à ses études, c’est parce qu’il n’était pas encore le prince héritier.

  • [31.05.2018]

Journaliste, spécialiste de la maison impériale. Né à Osaka en 1956, il entre à l’Agence de la Maison impériale après des études à l’université Kansai et la quitte en 2001 pour intégrer une maison d’édition. Il devient journaliste free-lance en 2004. Auteur de nombreux articles sur la famille impériale pour diverses publications, ainsi que du livre Ima shitteokitai tennō to kōshitsu (« À savoir sur l’empereur et la maison impériale », éditions Kawade Shobō, 2017).

Articles liés
Articles récents

Nippon en vidéo

Derniers dossiers

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone