Les enfants d’immigrants au Japon souffrent de ne pas parler le japonais
Comment accueillir efficacement la nouvelle société d’immigration ?

Tanaka Iki [Profil]

[16.10.2018] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | العربية |

De plus en plus d’enfants d’immigrants au Japon ont besoin de soutien en langue japonaise, mais cette charge est laissée aux collectivités locales, et varie beaucoup selon les régions. Garantir à ces enfants une éducation adaptée est le premier pas vers le nécessaire avènement d’une société d’immigration.

Le semilinguisme, le problème des enfants d’immigrants au Japon

La YSC Global School, qui se trouve à Fussa dans la préfecture de Tokyo, a été créée en 2010 par l’ONG « Shōnen jiritsu enjo center » (Centre d’aide à l’indépendance des jeunes). Elle offre un enseignement de soutien spécialisé aux jeunes et aux enfants qui ont des racines à l’étranger, avec des profils divers. Prenons l’exemple de Mayumi (le nom a été modifié pour préserver l’anonymat), arrivée au Japon à l’âge de cinq ans avec sa mère, une Péruvienne d’origine japonaise. Mayumi a d’abord fréquenté l’école maternelle puis l’école primaire, et parlait l’espagnol à la maison, et le japonais à l’extérieur.

Comme l’école qu’elle fréquentait n’offrait pas de cours de soutien en japonais, elle n’a bénéficié d’aucune aide dans ce domaine. Si à l’oral, elle pouvait tant bien que mal se débrouiller, les difficultés rencontrées dans l’apprentissage du japonais lu et écrit lui ont rapidement fait prendre du retard sur ses camarades.

Pendant ses dernières années d’école primaire, Mayumi n’arrivait plus à comprendre la majorité des cours, et venait de moins en moins en classe. Elle a ensuite commencé à éprouver des difficultés à l’oral, même dans des situations de la vie courante, la décourageant davantage pour fréquenter l’école.

Quand je l’ai rencontrée, elle venait d’entrer au collège, mais son japonais était tellement fragmentaire qu’il était difficile de croire qu’elle avait suivi l’école élémentaire pendant six ans. Elle devait chercher ses mots pour faire des phrases courtes, et son langage devenait souvent désordonné au point d’être incompréhensible quand elle n’était pas en forme. Son espagnol, la langue maternelle qu’elle parlait à la maison avec sa mère, était bon à l’oral, mais elle ne savait presque pas lire et écrire cette langue, et son niveau était loin de celui d’une enfant de son âge.

Cet état dans lequel Mayumi se trouvait, avec des compétences en japonais et dans sa langue maternelle inférieures à celles attendues à son âge, est appelé semilinguisme, par comparaison avec le bilinguisme. Une personne qui se trouve dans cette situation a du mal à s’exprimer, car elle est incapable de trouver les mots de la conversation courante et ceux relevant d’un niveau élevé d’abstraction.

Mayumi, qui venait d’entrer dans cet âge difficile qu’est l’adolescence, était tourmentée par des questions d’identité. Elle a fini sa scolarité au collège en n’y allant presque pas, car elle avait pris l’habitude de fréquenter les quartiers animés, peut-être pour échapper à ce stress sur lequel elle ne pouvait littéralement pas mettre de mots… Puis sa famille a déménagé et nous avons perdu contact. Lorsque j’ai pu retrouver sa trace via les réseaux sociaux, elle était déjà mère d’un enfant. Peu après, les mises à jour de sa page se sont arrêtées, et à l’heure actuelle, je n’ai aucun moyen de savoir ce qu’elle est devenue.

  • [16.10.2018]

Responsable des activités de soutien aux étrangers de l’ONG « Shōnen jiritsu enjō sentâ » (Centre d’aide à l’indépendance des jeunes). Née à Tokyo en 1979. À l’âge de 16 ans, elle passe une année dans un lycée aux Philippines. Elle travaille dans une autre ONG d’aide aux enfants philippins puis prend en 2010 son poste actuel. Elle est responsable de la YSC Global School, qui fournit un enseignement de soutien en japonais spécialisé pour les enfants d’origine étrangère au Japon, et s’occupe d’aider les jeunes qui n’ont pas le japonais pour langue maternelle à accéder au travail et à l’indépendance.

Articles liés
Articles récents

Nippon en vidéo

Derniers dossiers

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone