Série Les musées totalement insolites
Les parasites à l’honneur : un musée de Tokyo expose nos repoussants compagnons

Julian Ryall [Profil]

[17.11.2017] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | 简体字 | 繁體字 | ESPAÑOL | العربية | Русский |

Le Musée de Parasitologie de Meguro, à Tokyo, se concentre sur la science des parasites. En clair, voici l’endroit idéal pour apprendre à mieux connaître les petits organismes vivant dans la peau, les ténias de neuf mètres de long et tout ce qu’il existe entre les deux.

Les créatures en nous

Petit mais fascinant, le Musée de Parasitologie de Meguro a beaucoup en commun avec les espèces qu’il expose. Les visiteurs intéressés par la science des parasites – créatures vivant sur ou dans un hôte appartenant à une espèce différente – ne seront pas déçus du déplacement. Les personnes facilement impressionnables risquent, quant à eux, de le considérer comme un endroit un tant soit peu nauséeux.

Cet établissement, un des rares musées au monde consacrés aux organismes parasites, souhaite que ses visiteurs se familiarisent avec ces formes de vie qui nous sont associées, et ne les craignent pas. Plus de 50 000 personnes viennent chaque année dans ce musée pour y admirer les centaines de parasites qui ont infecté les êtres humains et d’autres créatures. Conservés dans des bocaux de formol, certains d’entre eux sont des spécimens vraiment horribles.

Parmi les pièces exposées les plus rares, des parasites découverts dans le corps d’un cœlacanthe, un poisson extrêmement rare qui a été surnommé « fossile vivant ». Certains sont de minuscules créatures qui se glissent dans les tissus vivants des animaux, alors que d’autres provoquent d’importantes difformités chez les humains – et le musée présente les photographies qui le prouvent.

Les spécimens sont accompagnés d’affichages informatifs dans les collections du musée.

  • [17.11.2017]

Journaliste. Correspondant du quotidien britannique The Daily Telegraph pour la Corée et le Japon. Titulaire d’un diplôme de troisième cycle de journalisme de l’Université centrale du Lancashire (UCLan), obtenu en 1992. Premier voyage au Japon en 1992. Réside actuellement à Yokohama.

Articles liés
Autres articles dans cette série 

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone