Série Japan Data
Les femmes japonaises qui travaillent assument encore l’essentiel des tâches ménagères
[25.08.2018] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | 简体字 | 繁體字 | ESPAÑOL | العربية |

Les femmes japonaises sont de plus en plus nombreuses à avoir un emploi, mais elles doivent pourtant continuer à assurer la plupart des tâches ménagères.

En septembre 2017, le ministère des Affaires intérieures et des Communications japonais a mené une enquête sur l’utilisation du temps et les activités de loisirs. Celle-ci a révélé que dans les couples mariés avec des enfants, l’épouse dédie en moyenne 4 heures et 54 minutes par jour à des activités liées à son foyer alors que dans le cas du mari, ce chiffre se limite à 46 minutes. En d’autres termes, au Japon, les femmes consacrent 6,5 fois plus de temps que les hommes aux tâches domestiques.

Cette enquête, effectuée tous les cinq ans, montre aussi que le temps passé par les hommes mariés à effectuer des tâches ménagères a plus que doublé en l’espace de vingt ans, passant de 20 à 46 minutes, mais qu’il reste toujours très limité par rapport aux femmes. Si la promotion sociale de celles-ci est de plus en plus marquante, la répartition déséquilibrée des tâches à la maison ne permet pas à l’égalité des chances de se développer correctement.

De plus, les Japonaises hésitent souvent à avoir un deuxième enfant à cause de la charge que cela représente pour elles, ce qui contribue davantage au déclin du taux de natalité. Les mesures d’allongement des congés parentaux et de limitation des heures de travail s’adressent essentiellement aux femmes et à en croire certains, elles entraveraient leurs chances de faire carrière dans une entreprise.

Voir également notre article « Les femmes japonaises face aux dures réalités du travail et du mariage »

(Photo de titre : cando/PIXTA)

  • [25.08.2018]
Articles liés
Autres articles dans cette série 

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone