Série Japan Data
Les séismes les plus violents au Japon depuis 2011
[23.06.2018] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | 简体字 | 繁體字 | ESPAÑOL | العربية | Русский |

Le matin du 18 juin 2018, à 7h58, un tremblement de terre de magnitude 6,1 a violemment frappé la préfecture d’Osaka et ses alentours, comme celle de Kyoto. Des séismes d’une telle ampleur sont-ils rares au Japon ? Voici une liste des plus importants d’entre eux, ainsi qu’une explication détaillée des différents degrés d’intensité sismique.

Avec un épicentre relativement peu profond, à 13 km, le tremblement de terre d’Osaka du 18 juin 2018 de magnitude 6,1 a causé la mort de 5 personnes, 3 octogénaires, un homme de 66 ans et une enfant de 9 ans, et fait plusieurs centaines de blessés. L’Agence météorologique du Japon avait signalé que le shindo, l’échelle japonaise utilisée pour mesurer l’intensité sismique à un lieu donné (voir second tableau ci-dessous), était de niveau « 6- » à Osaka.

Le 17 janvier 1995, le grand tremblement de terre de Hanshin-Awaji (appelé aussi le séisme de Kobe) s’était produit au sud de la préfecture de Hyôgô, à l’ouest d’Osaka. Pour la première fois depuis que les rapports sismiques existent, le shindo avait atteint « 7 », et la catastrophe avait dévasté la ville portuaire de Kobe et ses environs.

Selon les données de l’agence météorologique, 52 tremblements de terre se sont produits à un shindo égal à « 6- » ou supérieur depuis le séisme de Kobe. Parmi eux, 5 ont été de shindo 7, le degré le plus haut de cette échelle.

Les séismes de shindo supérieur ou égal à « 6- » depuis la catastrophe du 11 mars 2011

Le shindo est l’échelle d’intensité sismique utilisée au Japon pour mesurer la force d’un séisme à un point donné sur la surface de la terre. La magnitude quant à elle, est indépendante de tout lieu et mesure l’énergie totale relâchée par le tremblement de terre.

Date Heure Hypocentre Magnitude Shindo
18 juin 2018 7h58 Nord de la préfecture d’Osaka 6,1 6-
28 décembre 2016 21h38 Nord de la préfecture d’Ibaraki 6,3 6-
21 octobre 2016 14h07 Centre de la préfecture de Tottori 6,6 6-
16 juin 2016 14h21 Baie d’Uchiura, au large de Hokkaidô 5,3 6-
16 avril 2016 9h48 Ville de Kumamoto, préfecture de Kumamoto 5,4 6-
16 avril 2016 3h55 Ville d’Aso, préfecture de Kumamoto 5,8 6-
16 avril 2016 1h45 Ville de Kumamoto, préfecture de Kumamoto 5,9 6-
16 avril 2016 1h25 Ville de Kumamoto, préfecture de Kumamoto 7,3 7
15 avril 2016 3h46 Ville de Kumamoto, préfecture de Kumamoto 6,4 6-
14 avril 2016 22h07 Ville de Kumamoto, préfecture de Kumamoto 5,8 6-
14 avril 2016 21h26 Ville de Kumamoto, préfecture de Kumamoto 6,5 7
22 novembre 2014 22h08 Nord de la préfecture de Nagano 6,7 6-
13 avril 2013 5h33 À proximité de l’île d’Awaji, préfecture de Hyôgô 6,3 6-
12 avril 2011 14h07 Centre de la préfecture de Fukushima 6,4 6-
11 avril 2011 17h16 Est de la préfecture de Fukushima 7,0 6-
7 avril 2011 23h32 Au large de la préfecture d’Ibaraki 7,2 6+
15 mars 2011 22h31 Est de la préfecture de Shizuoka 6,4 6+
12 mars 2011 5h42 Nord de la préfecture de Nagano 5,3 6-
12 mars 2011 4h31 Nord de la préfecture de Nagano 5,9 6-
12 mars 2011 3h59 Nord de la préfecture de Nagano 6,7 6+
11 mars 2011 15h15 Au large de la préfecture d’Ibaraki 7,6 6+
11 mars 2011 14h46 Au large du Sanriku 9,0 7

Les bandes jaunes correspondent aux séismes liés au Grand tremblement de terre de l’Est du Japon. Les bandes vertes correspondent aux séismes liés à ceux de Kumamoto.

(Tableau de Nippon.com, basé sur les données de l’Agence météorologique du Japon)

Niveau de shindo et dégâts subis

Shindo Accélération du sol Conséquences provoquées
7 > 4,00 m/s² La plupart des bâtiments en bois à faible résistance sismique se penchent ou s’effondrent. Les bâtiments en béton à faible résistance sismique peuvent aussi s’effondrer. Ceux à haute résistance sismique tremblent.
6+ 3,15 à 4,00 m/s² Il est impossible de se déplacer sans ramper. Le risque de se faire projeter est réel. Les meubles instables vacillent violemment et tombent dans la plupart des cas. Beaucoup de bâtiments en bois à faible résistance sismique tremblent et s’effondrent. De grosses fissures se créent dans le sol, et des glissements de terrain peuvent se produire.
6- 2,50 à 3,15 m/s² Il est très difficile de rester debout. Les meubles instables vacillent fortement et tombent dans de nombreux cas. Les portes peuvent se coincer. Les tuiles peuvent tomber et les vitres se briser. Les bâtiments à faible résistance sismique peuvent vaciller, et dans certains cas s’effondrer.
5+ 1,40 à 2,50 m/s² Il est difficile de marcher si l’on ne se raccroche pas. Les vaisselles ou les livres entreposés vacillent très fortement et tombent dans de très nombreux cas. Les meubles instables peuvent tomber.
5- 0,80 à 1,40 m/s² Les gens cherchent un moyen de se raccrocher. Les vaisselles ou les livres entreposés vacillent et dans certains cas peuvent tomber. Les gros meubles instables peuvent également vaciller.
4 0,25 à 0,80 m/s² Les objets pendus au mur se balancent fortement. Les chaises mal fixées peuvent tomber.
3 0,08 à 0,25 m/s² Probabilité forte d’être ressenti dans un lieu fermé.
2 0,025 à 0,08 m/s² Probabilité moyenne d’être ressenti au calme dans un lieu fermé.
1 0,008 à 0,025 m/s² Probabilité faible d’être ressenti au calme dans un lieu fermé.
0 < 0,008 m/s² Secousse imperceptible.

(Source : Agence météorologique du Japon)

(Article écrit à l’origine en japonais. Photo de bannière : un panneau de gare de la station Ibaraki-shi de la préfecture d’Osaka endommagé par le séisme du 18 juin 2018.  © Jiji.)

  • [23.06.2018]
Articles liés
Autres articles dans cette série 

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone