Série Japan Data
Un des plus grands sites funéraires au monde en cours d’excavation au Japon
[08.12.2018] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | ESPAÑOL |

Un monument funéraire antique, le plus grand du Japon, est actuellement sous le feu des projecteurs car la maison impériale y dirige des fouilles. Présentation de cette sépulture aux formes particulières.

C’est à la fin octobre 2018 qu’ont débuté les travaux d’excavation de la plus grande sépulture funéraire du Japon, le Daisenryô Kofun. Datant du Ve siècle, elle est gérée par l’Agence de la maison impériale. Cette dernière considère d’ailleurs ce monument antique comme la tombe de Nintoku, le 16e empereur du Japon.

Les tumulus funéraires, appelés kofun, ont été construits afin d’abriter les tombes des nobles hauts placés ou des dirigeants à partir du IIIe jusqu’au VIIe siècle, en entassant de la terre et des pierres pour donner aux sépultures la forme de collines. Il existe environ 200 000 kofun dans l’ensemble du Japon.

Le Daisenryô Kofun se trouve à Sakai, dans la préfecture d’Osaka. Selon le site Internet officiel de la ville, ce mont funéraire mesure 486 mètres de long sur une hauteur de 35,8 mètres (au point le plus élevé). En incluant les trois douves qui entourent la sépulture, la longueur totale du kofun atteint 840 mètres. Sans être aussi volumineux que la grande pyramide de Gizeh en Égypte ou le Mausolée du premier empereur Qin en Chine, il s’agit d’un des plus grands sites funéraires du monde.

Longueur (m) Hauteur (m) Volume (m3)
Daisenryô Kofun 486 35,8 1,4 million
Grande pyramide de Gizeh 230 146 2,6 millions
Mausolée du premier empereur Qin 350 76 3 millions

Élaboré par Nippon.com sur la base des informations du site Web officiel de Sakai, préfecture d’Osaka

La sépulture a une forme semblable à celle d’un trou de serrure, associant courbes et lignes droites. L’intérieur du kofun n’est pas ouvert au public mais un chemin de 2,8 kilomètres a été aménagé pour que les visiteurs puissent en faire le tour et regarder le site de haut et de près. Mais à cause des dimensions importantes du monument, il est impossible de le voir dans son ensemble et dans une proximité immédiate. Le site Internet du tourisme de Sakai recommande trois emplacements pour voir le kofun en entier : le viaduc du côté sud du Nagayama Kofun à proximité, le viaduc du côté sud de la gare de Mozu sur la ligne JR Hanwa et l’observatoire au 21e étage de l’Hôtel de Ville de Sakai.

Le gouvernement du Japon a soumis une demande à l’Unesco en vue de l’inscription d’un groupe d’anciens sites funéraires (incluant le Daisenryô Kofun) appelé Mozu Furuichi Kofun-gun, sur la liste du patrimoine mondial.

L’Agence de la maison impériale a commencé ses travaux d’excavation en octobre dans trois tranchées archéologiques avec la collaboration du gouvernement municipal de Sakai. Ces opérations rentrent dans le cadre du grand projet de préservation de la sépulture éventuellement menacée par les eaux.

Daisenryô Kofun

  • Adresse : 7-1 Daisen-chô, Sakai-ku, Sakai-shi, Osaka-fu 590-0035
  • Accès : cinq minutes à pied de la gare de Mozu sur la ligne JR Hanwa

Voir aussi notre article Des fouilles dans le tombeau antique d’un empereur.

(Photo de titre : le Daisenryô Kofun, à droite. Pixta)

  • [08.12.2018]
Articles liés
Autres articles dans cette série 

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone