Série Japan Data
Okinawa : les étapes du déménagement controversé de la base américaine de Futenma
[25.02.2019] Autres langues : ESPAÑOL | Русский |

L’accord sur le retour de la base aérienne américaine de Futenma au Japon a été signé il y a 23 ans. Depuis, Okinawa est ballotée d’une tendance à l’autre. Un référendum citoyen important s'est tenu dimanche 24 février.

Le 24 février 2019, un référendum citoyen était organisé au niveau préfectoral à propos des travaux de remblaiement au large de la côte de Henoko (ville de Nago) dans le cadre de la relocalisation de la base aérienne du Corps des Marines des États-Unis de Futenma, dans la ville de Ginowan à Okinawa. Les citoyens avaient à se prononcer à propos des travaux autour de trois réponses possibles : « D’accord », « Pas d’accord » et « Ni l’un ni l’autre ». Suite au dépouillement du même jour, « Pas d’accord » a été la réponse majoritaire, à plus de 70 %.

Le taux de participation était quant à lui d’environ 52 %.

Le gouverneur d’Okinawa Tamaki Denny fera donc savoir le résultat du référendum au Premier ministre Abe Shinzô et au président américain Donald Trump, tel qu’il était stipulé lors de sa mise en place si plus d’un quart des voix des électeurs de l’île s’élèvait contre les travaux de remblaiement. Il est cependant à noter que ce référendum citoyen n’a aucune valeur légale.

Il y aura bientôt 23 ans, en avril 1996, la décision était prise de restituer entièrement la base aérienne américaine de Futenma au Japon. Le sujet de l’exécution concrète de cette décision vient envenimer toutes les élections législatives ou préfectorales de l’île depuis lors, sans que l’on puisse dire que la situation ait fait le moindre progrès. Revenons aux étapes qui ont conduit à la situation actuelle.

Historique de la question de la base aérienne de Futenma

Septembre 1995 Suite à une affaire de viol d’une écolière par un militaire américain, la population de la préfecture d’Okinawa exprime sa colère.
Avril 1996 Le Premier ministre Hashimoto Ryûtarô et l’ambassadeur américain Mondale annoncent le retour complet de la base aérienne de Futenma au Japon.
Septembre 1996 Un referendum citoyen préfectoral fait apparaître 89 % (soit une majorité absolue des électeurs inscrits) d’opinion favorable à la réduction des bases militaires.
Novembre 1997 Le gouvernement japonais envisage de construire un héliport offshore au large de Henoko, ville de Nago.
Décembre 1997 Une majorité de citoyens de Nago votent contre le déménagement de la base de Futenma à Henoko.
Février 1998 Le gouverneur Ôta Masahide refuse le déménagement.
Novembre 1998 [Élections préfectorales] M. Ôta est battu. Inamine Keiichi, partisan de la construction de l’aeroport au large de Henoko est élu gouverneur.
Novembre 1999 Le gouverneur Inamine annonce la reprise du développement côtier de Henoko sous la condition d’une utilisation conjointe militaire et civile.
Décembre 1998 Le gouvernement japonais affirme sa décision de relocaliser la base aérienne de Futenma.
Novembre 2002 [Élections préfectorales] M. Inamine réélu sur son acceptation de déménager la base de Futenma à Henoko.
Novembre 2003 Le secrétaire américain à la Défense, Donald Rumsfeld, inspecte la base de Futenma depuis le ciel et la qualifie d’installation militaire américaine « la plus dangereuse au monde ».
Août 2004 Un gros hélicoptère militaire américain s’écrase sur le bâtiment principal de l’Université internationale d’Okinawa, dans la ville de Ginowan, près de Futenma.
Novembre 2006 [Élections préfectorales] Nakaima Hirokazu élu sur sa souplesse d’esprit vis-à-vis d’une relocalisation à l’intérieur de la préfecture.
Juillet 2009 Hatoyama Yukio, leader du Parti démocrate, s’engage avant les élections générales pour une relocalisation « au moins hors de la préfecture ». Il dirige un nouveau gouvernement en septembre.
Mai 2010 Le gouvernement Hatoyama abandonne la relocalisation à l’extérieur de la préfecture et les gouvernements japonais et américain confirment le déménagement à Henoko.
Novembre 2010 [Élections préfectorales] M. Nakaima Hirokazu réélu sur la promesse d’une relocalisation hors de la préfecture.
Octobre 2012 Les avions Osprey sont déployés à Futenma.
Décembre 2012 Le Parti libéral-démocrate reprend le pouvoir.
Décembre 2013 Le gouverneur Nakaima signe la mise en comblement de Henoko.
Novembre 2014 [Élections préfectorales] M. Nakaima battu. Onaga Takeshi élu sur une plateforme opposée au déménagement à Henoko.
Décembre 2016 Un Osprey de la base de Futenma s’écrase sur la côte de Nago.
Octobre 2017 Un gros hélicoptère de transport de la base de Futenma effectue un atterrissage d’urgence sur un terrain privé du village de Higashi, avant de prendre feu.
Décembre 2017 Un hublot de 7,7 kg tombe d’un hélicoptère ayant décollé de la base de Futenma dans la cour d’une école primaire.
Juillet 2018 Le gouverneur Onaga annule l’autorisation de mise en comblement.
Août 2018 Décès du gouverneur Onaga d’un cancer du pancréas.
Septembre 2018 [Élections préfectorales] Tamaki Denny élu sur son opposition au déménagement.
Février 2019 Référendum citoyen préfectoral sur les travaux de comblement au large de la côte de Henoko. Plus de 70 % des votants se sont exprimés contre le projet. Le gouverneur Tamaki Denny fera savoir le résultat au Premier ministre japonais et au président américain.

Tableau établi par Nippon.com sur la base de données des sites web de la préfecture d’Okinawa, de la ville de Ginowan, de la ville de Nago et de divers organes de presse.
En jaune : événements marquants dans le sens favorable à une relocalisation à Henoko.
En violet : événements marquants dans le sens opposé à une relocalisation à Henoko.

(Photo de titre : Progression des travaux d’aménagement de la zone côtière de Henoko, en vue du transfert de la base aérienne américaine de Futenma. Au centre, le camp militaire américain Schwab, le 12 février 2019. Jiji Press)

  • [25.02.2019]
Articles liés
Autres articles dans cette série 

Nippon en vidéo

Derniers dossiers

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone