Chronologie du Japon

L’essentiel du mois d’avril 2016

Ouverture du marché de l’électricité, les ministres des Affaires étrangères du G7 à Hiroshima, Kumamoto est secoué par de violents tremblements de terre : retour sur les évènements marquant du mois d’avril 2016.

Vendredi 1er

Lancement d’un nouveau système libéralisant la vente d’électricité aux ménages. Un groupe de nouveaux fournisseurs entrent dans le marché de 8 000 milliards de yens, qui a été monopolisé jusqu’à présent par 10 grandes compagnies d’électricité, dont TEPCO.

Article lié :

La réorganisation du réseau électrique du Japon

L’aéroport international de Kansai et l’aéroport international d’Osaka (auterement appelé aéroport d’Itami) deviennent les premiers aéroports japonais à être privatisés. Ils sont acquis par Kansai Airports, une société établie par un consortium comprenant Orix et la société française Vinci Airports.

Le rapport Tankan de la Banque du Japon pour le mois de mars révèle une importante détérioration du climat des affaires chez les grands manufacturiers japonais. Le ralentissement des économies de la Chine et d’autres pays émergents ainsi que l’appréciation du yen seraient à l’origine de la baisse de moral de plusieurs secteurs d’activité qui dépendent des exportations.

Samedi 2

L’entreprise taïwanaise Hon Hai Precision Industry (qui se négocie sous le nom de Foxconn) complète formellement l’acquisition de Sharp. Avant le mois d’octobre prochain, l’entreprise va payer 388,8 milliards de yens pour une participation à hauteur de 66 % de Sharp. Ceci représente la première prise de contrôle étrangère d’une grande entreprise d’électronique japonaise.

Lundi 4

Le Shinjuku Expressway Bus Terminal ouvre à la sortie sud de la gare de Shinjuku à Tokyo. Ce terminal de bus est le plus grand au Japon, avec 1 600 services au départ et à destination chaque jour. Il transportera 40 000 passagers quotidiennement selon les estimations. Le terminal possède un centre d’information touristique, avec assistance en japonais, anglais, chinois et coréen.

Mercredi 6

Un avion de recherche et de sauvetage U-125 transportant six membres d’équipage des Forces d’autodéfense disparaît près de la base aérienne de Kanoya dans la préfecture de Kagoshima. Les débris de l’avion et les corps des six membres d’équipage sont découverts le 8 avril.

Jeudi 7

Le P-D.G. de Seven & I Holdings, Suzuki Toshifumi, annonce qu’il envisage de démissionner après le rejet par le conseil d’administration de sa proposition de remplacer le président de Seven-Eleven, la chaîne de convenience store (magasins de proximité) du groupe. En 1974, Suzuki Toshifumi avait ouvert le premier magasin franchisé Seven-Eleven au Japon, contribuant au développement de l’entreprise qui deviendra par la suite une chaîne nationale avec 19 000 points de vente.

Article lié :

Les magasins de proximité frappent à la porte des consommateurs âgés

Le yen atteint son plus haut niveau – le dollar s’échange à 107 yens – depuis que la Banque du Japon a annoncé un nouvel assouplissement quantitatif en octobre 2014.

Vendredi 8

Le nageur Kitajima Kôsuke annonce sa retraite à l’âge de 33 ans après n’avoir pas pu se qualifier pour les Jeux olympiques d’été de 2016 à Rio de Janeiro. Kitajima a été médaillé d’or aux 100 et 200 m brasse lors des jeux d’Athènes en 2004 et de Beijing en 2008.

Des enquêteurs du bureau du procureur de Tokyo fouillent les bureaux de l’Agence pour le renouvellement urbain à Inzai dans la préfecture de Chiba et d’autres endroits liés aux allégations de corruption entourant l’ancien ministre d’État chargé de la revitalisation économique Amari Akira. Ils interrogent également un de ses anciens collaborateurs.

Dimanche 10 et lundi 11

La réunion des ministres des Affaires étrangères du G7 se tient à Hiroshima. Le 11 avril, le secrétaire d’État américain John Kerry et d’autres ministres des Affaires étrangères du G7 visitent le Parc du Mémorial de la Paix de Hiroshima et déposent des gerbes de fleurs au cénotaphe, en commémoration des victimes de la bombe atomique de 1945. Les ministres publient une déclaration commune sur la non-prolifération nucléaire et le désarmement.

Article lié :

[360°] Dôme de la bombe atomique de Hiroshima, patrimoine mondial

Lundi 11

Des essais de services de livraison par drone ont lieu dans la ville de Makuhari à Chiba. Au cours d’un des essais, un drone réussit à transporter des marchandises depuis le toit d’un centre commercial vers un immeuble d’appartements à proximité. Des essais mensuels continueront afin de pouvoir lancer la livraison par drone d’ici 2019.

Un drone prenant part à un essai de service de livraison dans un quartier résidentiel de Makuhari dans la préfecture de Chiba, le 11 avril 2016. (Jiji Press).

Tremblements de terre à Kumamoto

Jeudi 14

Un séisme de magnitude 6,5 frappe la préfecture de Kumamoto et est suivi par une série de secousses. Le séisme principal de magnitude 7,3 survient le 16 avril, provoquant de graves dégâts dans la zone environnante. Environ 200 000 habitants sont évacués de leurs maisons dans les préfectures de Kumamoto et d’Ôita. On déplore 49 morts, 17 décès supplémentaires indirectement liés au séisme, et une personne toujours portée disparue (chiffres du 30 avril). Près de 45 000 foyers sont endommagés. Les deux tremblements de terre les plus puissants atteignent une intensité sismique de 7, ce qui représente les plus forts séismes enregistrés depuis celui du nord-est du Japon de mars 2011.

Article lié :

Série de tremblements de terre à Kumamoto : plus de 40 morts

La porte effondrée de sanctuaire d’Aso dans la préfecture de Kumamoto, le 17 avril 2016. (Jiji Press).

L’ancien chef d’état-major de la Force aérienne d’autodéfense japonaise Tamogami Toshio est arrêté pour violation présumée de la loi électorale de la fonction publique. Au moment des élections du gouverneur de Tokyo de février 2014, Tamogami Toshio aurait payé 2 millions de yens au chef de secrétariat de sa campagne électorale et un total de 2,8 millions de yens à cinq autres membres du personnel.

Article lié :

Le vrai visage de l’extrême droite sur Internet

Mercredi 20

Mitsubishi Motors admet avoir manipulé les résultats de tests de performance énergétique de 625 000 véhicules depuis juin 2013. Les données de quatre modèles du constructeur vendus au Japon ont été falsifiées afin que les véhicules apparaissent 5 % à 10 % plus économes en carburant qu’en réalité. Deux des modèles ont été produits pour Nissan, qui a révélé les anomalies.

Le Japon tombe à la 72e place (61e dans le rapport précédent) dans le classement mondial de la liberté de la presse publié par Reporters sans frontières. Dans le rapport publié le 11 avril, l’organisation non gouvernementale internationale émet des préoccupations au sujet de l’augmentation de l’autocensure au Japon. Le Japon a reculé de façon constante dans le classement depuis qu’il a atteint la 11e place en 2010.

Article lié :

Les médias japonais sous le contrôle du gouvernement Abe

Lundi 25

Le Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo de 2020 dévoile les logos officiels pour les Jeux, conçus par l’artiste tokyioïte Tokolo Asao. Le Comité d’organisation avait lancé un concours pour trouver de nouveaux logos après que les originaux aient été rejetés en septembre 2015.

Les logos gagnants et leur concepteur Tokolo Asao (au centre) lors d’une cérémonie tenue à Tokyo le 25 avril 2015. (Photo par Nishizawa Kazuhiko)

Mardi 26

Mitsubishi Motors admet avoir produit des données de consommation de carburant incorrectes depuis 25 ans, après avoir échoué à adapter ses essais à des changements de réglementation en 1991. Les principaux médias du Japon signalent que le président de Mitsubishi Aikawa Tetsurô prend responsabilité pour ce scandale et envisage de démissionner.

Le président de Mitsubishi Motors Aikawa Tetsurô offrant des excuses lors d’une conférence de presse à Tokyo le 26 avril 2016. (Jiji Press).

Le Premier ministre australien Malcolm Turnbull annonce que la marine australienne a choisi le constructeur naval français DCNS pour un contrat de 40 milliards de dollars visant à construire une série de sous-marins nouvelle génération. Le constructeur français remporte le contrat contre des concurrents japonais et allemands. Le gouvernement japonais avait espéré signer son premier contrat majeur d’approvisionnement militaire à l’étranger, suite à une relaxation des Trois principes sur les exportations d’armes en 2014.

Article lié :

Révision des Trois principes sur les exportations d’armes

Jeudi 28

À l’issue d’une réunion de deux jours de son conseil de politique monétaire, la Banque du Japon décide de repousser la mise en vigueur de mesures supplémentaires d’assouplissement monétaire. Elle a également modifié son objectif de parvenir à une inflation stable (une hausse durable de 2 % de l’indice des prix à la consommation), la reportant de la première moitié de l’année fiscale 2017 (avril 2017 à mars 2018) à « avant la fin de la même année ». Les marchés ont réagi négativement et l’indice Nikkei perd plus de 600 points et tombe à 16 666,05 en fin de séance.

Article lié :

Les « trois nouvelles flèches » montrent les limites des Abenomics

Vendredi 29

Le Musée ferroviaire de Kyoto, un des plus grands musées de ce genre au Japon, ouvre dans l’arrondissement de Shimogyô à Kyoto. Auparavant Musée de la locomotive Umekôji, ce nouveau musée abrite 53 trains japonais, allant de vieilles locomotives aux Shinkansen.

Des trains exposés au Musée ferroviaire de Kyoto. En haut : locomotive Class 230, la première locomotive à vapeur de masse produite au Japon. (Photos : Kodera Kei)

actualité chronologie