Le quotidien de Carlos Ghosn dans sa cellule
[28.11.2018] Autres langues : 简体字 | Русский |

Une cellule individuelle de quelques mètres carrés, avec trois tatamis, un lit, un lavabo et une toilette. Voici le nouvel environnement de Carlos Ghosn, grand patron déchu de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, le premier constructeur mondial d’automobile. L’homme de 64 ans est placé dans un centre de détention depuis le 21 novembre dans l’arrondissement de Katsushika, au nord-est de Tokyo.

Son quotidien est comme tous les autres détenus, affirme le ministère de la Justice : lever à 7 heures, trois repas par jour dont le dernier à 16h20, puis coucher à 21 heures, avec deux bains autorisés par semaine. De plus, les personnes incarcérées d’origine étrangère reçoivent un manuel dans leur langue maternelle sur les règles internes, et doivent de base communiquer avec le personnel par des gestes s’ils ne maitrisent pas la langue japonaise.

Selon les dernières informations, Carlos Ghosn serait officiellement mis en garde à vue pour avoir certifié de fausses déclarations concernant des rapports financiers de Nissan. Cette dernière l’a révoqué de ses fonctions le 22 novembre, suivi par Mitsubishi le 26.

[Copyright The Jiji Press, Ltd.]

  • [28.11.2018]
Articles liés
Autres chroniques

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone