Harumafuji : « Je suis indigne de mon statut de yokozuna »
[30.11.2017] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | ESPAÑOL | Русский |

Retraite très anticipée pour le grand champion Harumafuji. Le sumotori de 33 ans d’origine mongole nommé au rang de yokozuna, titre le plus élevé de sa discipline, a remis une lettre à l’Association japonaise de sumo, faisant savoir qu’il mettrait fin à sa carrière suite à l’agression d’un autre lutteur, Takanoiwa, lui aussi d’origine mongole.

Harumafuji a annoncé son retrait et s’incline en signe d’excuses lors de la conférence de presse du 29 novembre. À sa droite, en larmes, son maître d’écurie Isegahama, ancien yokozuna. (Dazaifu, préfecture de Fukuoka. © Jiji)

L’incident s’est déroulé le 25 octobre, lors d’une soirée arrosée dans la ville de Tottori, à l’ouest du Japon. Harumafuji, excédé par l’attitude de Takanoiwa qui aurait regardé son téléphone portable alors qu’il le sermonnait, l’aurait frappé et blessé violemment. Les deux lutteurs, alors en pleine tournée d’automne, se sont depuis faits aspirés dans une véritable spirale médiatique.

Lors de la conférence de presse du 29 novembre donnée à Dazaifu, préfecture de Fukuoka, dans le sud-ouest du Japon, le champion s’est excusé en assumant ses actes et en annonçant sa retraite : « Je me sens entièrement responsable de l’agression de Takanoiwa, et je me retire donc du monde du sumo. Je suis profondément désolé d’avoir causé du tort à tous ceux qui m’ont soutenu. J’ai commis une faute indigne de mon statut de yokozuna. »

[Copyright The Jiji Press, Ltd.]

  • [30.11.2017]
Tags :
Articles liés
Autres chroniques

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone