Plus de 40 % des Japonais plutôt favorables au port de noms séparés
[16.02.2018] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | ESPAÑOL | العربية | Русский |

Selon une enquête du bureau du Cabinet publiée samedi 10 février, 42,5 % des Japonais sont favorables à une éventuelle révision de loi afin d’autoriser les époux à garder leur nom après le mariage, un chiffre en hausse de 7,0 points par rapport au dernier sondage datant de 2012.

La proportion de personnes qui se sont prononcées contre la modification a diminué de 7,1 points pour atteindre 29,3 %.

Néanmoins, 47,4 % parmi les personnes favorables ne souhaitent pas appliquer ce principe pour eux-mêmes, contre 19,8 % qui le feront si la législation le permet.

Selon le même sondage, 31,5 % sont convaincus qu’utiliser des noms séparés pour un couple ou entre les parents et les enfants fragiliserait les liens familiaux.

Le 16 décembre 2015, la Cour suprême avait jugé que l’imposition par la loi d’un changement de nom de l’un des époux n’était pas inconstitutionnelle (voir notre article sur ce sujet).

L’enquête a été réalisée auprès de 5 000 hommes et femmes de plus de 18 ans au cours des mois de novembre et de décembre derniers. Notons que le résultat du sondage précédent ne prenait pas en compte les personnes de 18 et 19 ans.

[Copyright The Jiji Press, Ltd.]

  • [16.02.2018]
Articles liés
Autres chroniques

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone