Des femmes « secouristes » chassées d’un ring de sumo
[05.04.2018] Autres langues : ESPAÑOL |

Lors d’un tournoi régional de sumo, des femmes improvisées secouristes ont été priées de quitter immédiatement le ring de combat sur lequel elles étaient montées pour porter assistance à une personne victime d’un malaise.

Mercredi 4 avril, Tatami Ryôzô, le maire de la ville de Maizuru (préfecture de Kyoto), s’est effondré lors du discours qu’il donnait. Des spectatrices se sont alors précipitées à ses côtés pour lui prodiguer un massage cardiaque.
Un employé de l’Association japonaise de sumo chargé des annonces de match (gyôji, qui joue aussi un rôle d’arbitre) les a interpellées à de nombreuses reprises par haut-parleur pour qu’elles se retirent tout de suite du cercle de combat (dôhyô).

Selon les traditions de la discipline, il est interdit aux femmes de fouler ce cercle.

L’Association s’est par la suite exprimée à ce sujet lors d’une conférence donnée le même jour. « L’annonceur a agi sous la panique. Son action n’était pas adaptée dans une situation d’une telle urgence vitale. Nous nous excusons sincèrement envers les femmes qui ont voulu apporter leur aide. »

[Copyright The Jiji Press, Ltd.]

  • [05.04.2018]
Articles liés
Autres chroniques

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone