Les chauffeurs étrangers, le nouvel atout des taxis japonais
[07.05.2018] Autres langues : Русский |

Le nombre de touristes au Japon bat chaque année un nouveau record (voir les derniers chiffres 2017). Pour accompagner ce phénomène, la compagnie de taxis de Tokyo « Hinomaru Kôtsû » recrute activement des chauffeurs d’origine étrangère qui puissent également servir de guide.

C’est le cas par exemple de Mohamed Selim, 31 ans, d’origine égyptienne. C’est le fameux anime « Olive & Tom » (Captain Tsubasa en japonais) qui a éveillé en lui un intérêt pour le pays du soleil levant. « Après avoir travaillé dans une auberge traditionnelle pendant un an, me voici chauffeur de taxi à Tokyo depuis juillet 2017 », dit-il. Selim a également obtenu son certificat de guide-interprète et souhaite faire connaître aux visiteurs « l’excellence de la politesse et des bonnes manières à la japonaise ».

Hinomaru Kôtsu emploie pour l’instant 23 personnes non-japonaises, à travers 11 nationalités dont le Brésil et la Chine. Sachant qu’environ 20 % des passagers des taxis de la capitale sont des touristes et que les Jeux olympiques de Tokyo s’approchent à grands pas, la compagnie compte augmenter ses effectifs de chauffeurs étrangers à 100 personnes d’ici 2020.

Mohamed Selim, d’origine égyptienne, est chauffeur de taxi à Tokyo depuis juillet 2017.

[Copyright The Jiji Press, Ltd.]

  • [07.05.2018]
Articles liés
Autres chroniques

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone