Des préfectures derrière le mouvement « Laissons les bébés pleurer ! »
[06.06.2018] Autres langues : ESPAÑOL |

« Promouvoir les générations futures pour revitaliser le Japon », ce sont les mots d’ordre de l’alliance des gouverneurs de 14 des 47 préfectures de l’Archipel, qui s’est réunie le 31 mai à Sendai, dans la préfecture de Miyagi. L’une de leurs méthodes ? Encourager le mouvement « We love babies project », qui appelle les gens à ne plus s’offusquer envers les parents lorsque leur bébé pleure dans un lieu public.

Ce projet a été créé en 2016 par le site de service en ligne Excite Japan. Il est suivi depuis son lancement par 160 sociétés totalisant environ 20 000 personnes. Leurs initiatives consistent entre autres à réaliser des autocollants sur lesquels sont écrits « Laissons les bébés pleurer ! », et dont 100 seront distribués aux représentants des 14 préfectures.

« La société japonaise tend encore à culpabiliser les parents lorsque leur bébé se met à pleurer dans un lieu public et à gêner autrui », explique Eikei Suzuki, le gouverneur de la préfecture de Mie. « Cette ambiance sociale, j’espère que nous pourrons la transformer par ce genre d’initiatives. »

L’alliance des gouverneurs pour la promotion des générations futures apporte son soutien au mouvement « We love babies project », le 31 mai à Sendai.

[Copyright The Jiji Press, Ltd.]

  • [06.06.2018]
Tags :
Articles liés
Autres chroniques

Nippon en vidéo

Derniers dossiers

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone