Assassinat d’une étudiante japonaise à Besançon : « les investigations sont terminées »
[20.11.2018]

Kurosaki Narumi, une étudiante japonaise, avait disparu dans la nuit du 4 au 5 décembre 2016 à Besançon. Des recherches avaient depuis été entreprises afin de retrouver sa trace, mais en vain.

Lundi 19 novembre, lors d’une conférence de presse tenue à Besançon, le procureur de la ville, Etienne Manteaux, a annoncé que « les investigations sont terminées » depuis la fin du mois d’octobre. Désormais persuadé que la jeune fille de 21 ans est décédée, « il faut maintenant passer à une phase nouvelle d’enquête, plus diplomatique », a-t-il expliqué. Selon lui, cela concerne d’une part l’interrogatoire du principal suspect, Nicolas Zepeda Contreras, son ancien petit ami chilien qui est rentré dans son pays juste après la disparition de la victime, et dont de nombreux faits prouvent qu’il avait prémédité son acte, et d’autre part une coopération plus poussée « dans les prochaines semaines » avec les autorités judiciaires chiliennes.

Un mandat d’arrêt international avait été précédemment lancé à l’encontre du suspect, et bien qu’une mise en détention ait été demandé au gouvernement chilien, ce dernier a refusé de coopérer pour « fautes de preuves accablantes ».

« Si le Chili refuse la venue d’un juge français, cela marquerait un manque de coopération évidente entre nos deux pays. C’est une option possible, mais peu probable à cette heure », a ajouté le procureur.

[Copyright The Jiji Press, Ltd.]

  • [20.11.2018]
Articles liés
Autres chroniques

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone