Les 100 plus importants châteaux du Japon

Les ruines « chashi », sur les traces des châteaux aïnous

Tourisme

Chashi est un mot d’origine aïnoue signifiant « enceinte clôturée ». Dans la partie nord de la pénisule de Nemuro, à Hokkaidô, il subsiste des vestiges des Aïnous face à la mer d’Okhotsk. Ces chashi n’étaient pas seulement utilisées en période de guerre, mais en tant que structures polyvalentes, elles servaient également comme postes de guet et de lieux de culte.

Les ruines chashi (préfecture de Hokkaidô)

  • Construction : du XVIe au XVIIIe siècle
  • À découvrir : les deux sites de Notsukamafu, le site d’Onnemoto.
  • Tarif : gratuit
  • Adresse : Hokkaidô, Nemuro-shi, Makinouchi (Notsukamafu)
  • Internet: https://www.nemuro-kankou.com/tourism/ainuchashi/

Des sites défensifs et religieux : les châteaux polyvalents des Aïnous

Environ 500 chashi sont répertoriés à travers le Hokkaidô. Sur les 32 qui sont intégrés dans la ville de Nemuro, le gouvernement en a classé 24 sites historiques nationaux. L’ensemble forme aussi l’élément le plus septentrional de la liste des 100 châteaux les plus importants du Japon. Ceux de Nemuro auraient été bâtis entre le XVIe et XVIIIe siècle. On aperçoit souvent ces structures au bord des falaises, avec des douves en demi-lune. C’était l’époque où le Japon consolidait sa présence parmi le peuple autochtone des Aïnous et certains chashi auraient servies comme structures défensives.

À l’heure actuelle, il est possible de visiter les deux sites chashi de Notsukamafu et le site d’Onnemoto. Ils sont situés au bord des falaises du cap Notsukamafu où les premières rencontres entre le Japon et la Russie se sont tenues en 1778.

Les deux sites chashi de Notsukamafu (avec l’aimable autorisation du centre de documentation de l’histoire et de la nature de la ville de Nemuro).
Les deux sites chashi de Notsukamafu (avec l’aimable autorisation du centre de documentation de l’histoire et de la nature de la ville de Nemuro).

(Photo de titre : le chashi de Onnemoto. Photo avec l’aimable autorisation du centre de documentation de l’histoire et de la nature de la ville de Nemuro)

tourisme Hokkaidô château Aïnou