Les 100 plus importants châteaux du Japon

Le château de Hirosaki, et ses nombreuses structures authentiques

Tourisme

Le château de Hirosaki conserve de nombreuses structures d’avant le XIXe siècle, et son donjon date de 1810. Les alentours ont été aménagés en parc et sont connus à travers le Japon pour leurs cerisiers en fleur.

Le château de Hirosaki (préfecture d’Aomori)

  • Construction : 1611
  • Premier seigneur : Tsugaru Nobuhira
  • À découvrir : Le donjon (reconstruit en 1810), trois tours de guet et cinq portes (authentiques).
  • Tarif : Enceinte du château de Hirosaki 320 yens (adultes)
  • Adresse : 1 Shimo-shirogane-chô, Hirosaki-shi, Aomori-ken
  • Site internet : https://www.hirosakipark.jp/

Des structures d’origine

Le château de Hirosaki a été édifié par Tsugaru Tamenobu après l’unification de la région de Tsugaru (la partie ouest de la préfecture d’Aomori), et a été complété par son fils, Nobuhira. Il est depuis devenu le symbole de la région. Le terrain de l’édifice s’étend sur 50 hectares. Il comprend trois douves et six enceintes concentriques. Des bâtiments d’origine, il reste aujourd’hui trois tours de guet yagura et cinq portes. Le donjon, détruit en 1627, a été reconstruit en 1810.

L’une des structures d’origine, la porte d'Ôte (Pixta)
L’une des structures d’origine, la porte d’Ôte (Pixta)

Les murs de pierre se sont détériorés avec le temps, menant à des travaux de restauration en 2014. L’année suivante, le donjon de 14,4 mètres de haut, et de quelque 400 tonnes a été déplacé de 70 mètres sans être démonté selon une manœuvre ancienne appelée hikiya. Les travaux de restauration des murs devraient s’achever en 2025.

(Photo de titre : Pixta)

tourisme Aomori château