Les 100 plus importants châteaux du Japon

Le château d’Aizu-Wakamatsu, qui a resisté à un mois de siège

Tourisme

Construit sur un site stratégique du nord-est du Japon, le château d’Aizu-Wakamatsu (aussi appelé château de Tsuruga) a été la propriété de plusieurs grands chefs de guerre au fil des années. Unique château aux tuiles rouges, il a été assiégé en 1868, lors de la guerre de Boshin, et a résisté pendant un mois.

Château d’Aizu-Wakamatsu (préfecture de Fukushima)

  • Construction : 1384 (première construction du château de Kurokawa), 1593 (remodelé en château d’Aizu-Wakamatsu)
  • Premiers seigneurs : Ashina Naomori, puis Gamô Ujisato
  • À découvrir : Le donjon, le grenier à riz (hoshii-yagura), la salle d’armes du sud (minami-hashirinagaya), la salle de cérémonie de thé Rinkaku.
  • Tarif : 410 yens pour l’entrée au donjon
  • Adresse : 1-1 Ôtemachi, AizuーWakamatsu-shi, Fukushima-ken
  • Site Internet : https://www.aizukanko.com/

Le château aux tuiles rouges qui a résisté à un mois de siège

Les origines du château d’Aizu-Wakamatsu remontent à la période Muromachi, lorsque Ashina Naomori a construit un premier édifice qu’il a appelé le château de Kurokawa. Son emplacement stratégique dans la région du Tôhoku (nord-est) a poussé des chefs de guerre successifs à se battre pour s’en emparer. En 1590, Gamô Ujisato en est devenu maitre et a entrepris de gros travaux de rénovation. À la fin de la construction du donjon à sept étages en 1593, le nom a été changé de Kurokawa à Wakamatsu. Puis, après une brève période entre les mains du clan Uesugi, le château est passé à Katô Yoshiaki en 1627 qui a fait construire un donjon à cinq étages pour remplacer celui qui avait été détruit par un séisme en 1611. L’addition d’espaces défensifs appelés demaru à l’ouest et au nord a donné à l’édifice l’aspect qu’il a aujourd’hui.

En 1643, le clan d’Aizu est passé sous le contrôle de Hoshina Masayuki, le frère cadet du troisième shôgun, Tokugawa Iemitsu, renforçant ses liens avec le shogunat. Pendant la guerre de Boshin (1868-1869), le château a été le bastion principal de ses forces, et a été attaqué par la nouvelle armée de l’empereur. L’édifice a acquis une grande renommée pour avoir résisté pendant un mois au siège, mais il a été complètement démoli en 1874.

Le château a finalement été reconstruit en 1965 après une forte demande des habitants d’Aizu-Wakamatsu. Le donjon achevé, d’autres structures ont suivi comme le grenier à riz et la salle d’armes, qui ont été reconstruits en 2000, en employant les techniques et le savoir-faire de l’époque d’Edo. En 2011, les tuiles du donjon ont été repeintes en rouge, comme à l’origine, et le château a retrouvé son aspect d’antan. C’est le seul château au Japon à avoir des tuiles rouges. Des documents sur l’histoire d’Aizu sont exposés au musée qui se situe au sein du donjon.

(Photo de titre : Pixta)

tourisme Fukushima château