Les 100 plus importants châteaux du Japon

Le château d’Akô, symbole de la célèbre histoire des 47 « rônin »

Tourisme

Le château d’Akô est étroitement lié à la célèbre histoire des 47 rônin qui ont vengé la mort de leur maitre, le seigneur d’Akô au début du XVIIe siècle. Elle a depuis été représentée dans de nombreuses pièces de kabuki ainsi que d’autres formes de théâtre et des films.

Le château d’Akô (préfecture de Hyôgô)

  • Construction : 1661
  • Premier seigneur : Asano Naganao
  • À découvrir : les ruines de la demeure du samouraï Ôishi Kuranosuke (authentiques), la porte fortifiée du château (authentique), le portail du donjon (reproduction), les jardins du donjon (reproduction), entre autres.
  • Tarif : gratuit
  • Adresse : Kamikariya ichibanchi, Akô-shi, Hyôgô-ken
  • Site Internet : http://www.ako-hyg.ed.jp/bunkazai/akojo/

La terre des 47 samouraïs sans maître

Un nombre conséquent de châteaux japonais ont été édifiés durant la première moitié du XVIIe siècle. Le château d’Akô, achevé en 1661, est ainsi considéré de construction tardive. Son premier seigneur Asano Naganao s’y est installé une fois le pouvoir du shogunat bien sécurisé, et a suivi les conseils de ses maitres de guerre de faire ériger une enceinte en forme d’étoile en vue de renforcer les défenses du château. Mais après avoir construit les tours qui formaient la première ligne de défense, il ne reçut pas l’autorisation de bâtir un donjon.

C’est le troisième seigneur d’Akô, Asano Naganori qui, en 1701, a dégainé son épée et blessé Kira Yoshinaka, un noble qui le harcelait, à l’intérieur du palais du shôgun. Asano s’est par conséquent vu contraint de se suicider par seppuku, et la maison d’Asano a cessé d’exister. En décembre de l’année suivante, ses samouraïs devenus rônin (car sans maître) ont attaqué le palais de Kira et ont tué Yoshinaka pour venger leur maitre. Sur le site du château d’Akô, on peut ainsi trouver les ruines de la demeure du rônin Ôishi Kuranosuke qui a mené l ’attaque sur Kira, ainsi que la porte fortifiée du château, qui est d’époque.

(Pour en savoir plus, voici notre article : L’histoire des 47 « rônin », un fait réel et épique qui a traversé le temps)

La reproduction de la demeure de Ôishi Kuranosuke (Pixta)
La reproduction de la demeure de Ôishi Kuranosuke (Pixta)

(Photo de titre : La porte principale du château d’Akô. Pixta)

tourisme château Hyôgo