Lieux sacrés du Japon

Le sanctuaire Kanasana, à Saitama : un lieu dédié à une montagne

Tourisme

Le sanctuaire Kanasana est l'un des lieux sacrés les plus anciens du Japon, et aussi le sujet de certaines légendes du passé. Il ne possède pas de bâtiment principal consacré à la divinité, parce que son objet de culte est la montagne même sur laquelle il se trouve.

Le mont Mitake, objet de culte

Situé à Kamikawa, dans le nord-ouest de la préfecture de Saitama, le sanctuaire Kanasana se dresse au pied du mont Mitake et de ses 343 mètres de hauteur. 

La porte Nakamon du sanctuaire
La porte Nakamon du sanctuaire Kanasana

Kanasana signifie « sable de fer » et fait référence à la matière première de haute qualité utilisée dans la fabrication des épées trouvées dans la rivière voisine Kanna. Des fouilles archéologiques dans la région indiquent qu'elle a été peuplée il y a 15 000 à 20 000 ans par des habitants qui ont vraisemblablement extraits du fer et cuivre dans la montagne. C'est probablement de là que vient la légende disant que le mythique héros Yamato Takeru, après sa conquête des terres orientales, aurait enterré sur le site du sanctuaire un hikirikane, un morceau de métal utilisé pour allumer un feu, afin de commémorer la déesse du soleil Amaterasu ainsi que son frère Susanoo, la divinité des mers et de la tempête. Le mont Mitake a ainsi longtemps été considéré comme une montagne sacrée.

Le sanctuaire de Kanasana ne possède pas de honden, le bâtiment principal d'un sanctuaire où réside l'esprit du lieu. Tout simplement parce que son objet de culte est le promontoire même sur lequel il se trouve, à savoir l'un des sommets du mont Mitake qui peut être vu depuis la salle de culte du sanctuaire. Il est relativement rare qu'un sanctuaire n'ait pas de honden abritant la divinité tutélaire. D’autres exemples incluent Suwa Taisha (préfecture de Nagano) et le sanctuaire Ômiwa (préfecture de Nara). Les sanctuaires qui vénèrent directement une montagne, un arbre ou tout autre objet naturel de cette manière préservent un précieux héritage d'adoration qui remontent à des temps illustres.

La salle de culte du sancturaire, le haiden
La salle de culte du sancturaire, le haiden

Une pagode insolite

Le tahôtô est une pagode en bois à deux étages située dans l'enceinte du sanctuaire. Son existence est de haute importance car il y est inscrit sur son pilier central la date de sa construction, 1534, ainsi que le nom de son donateur, à savoir une puissante famille de nobles de la région nommée le clan Abo. Ce tahôtô est ainsi désigné Bien culturel important.

Le tahôtô
Le tahôtô

Situé à mi-chemin sur les pentes du mont Mitake, à environ 300 mètres de l'arrière du sanctuaire, se trouve une formation rocheuse appelée Mitake-no-Kagami-Iwa. C’est une zone rocheuse lisse, connue pour être un miroir de faille (surface de frottement sur laquelle s'est fait le glissement de deux blocs de roche). Il mesure 9 mètres de large et environ 4 mètres de haut, avec une inclinaison de 30 degrés. On pense que le polissage de cette étendue rocheuse, qui fait penser à un miroir, est le résultat d'une friction massive causée par l'émergence de la ligne tectonique d’Hachiôji il y a environ 100 millions d'années. Le Mitake-no-Kagami-Iwa est considéré comme un spécimen géologique précieux, qui a été désigné Monument naturel spécial national en 1956.

Sanctuaire Kanasana

  • Adresse : 751, Aza-Ninomiya, Kamikawa-chô, Kodama-gun, Saitama-ken
  • Accès : depuis la gare de Honjô de la ligne JR Takasaki, prendre le bus Asahi en direction de Shinsen Sôgôshisho-mae, et descendre à l'arrêt Shinshuku. Le sanctuaire est à 20 minutes de marche.

(Reportage et texte : Toya Manabu. Photos : Nakano Haruo. Photo de titre : le portique d'entrée du sanctuaire Kanasana)

tourisme sanctuaire Saitama