[Vidéo] La tour Eiffel aux couleurs du Japon
Japonismes 2018 : les lumières du Japon habillent la tour Eiffel
[28.10.2018]
« Japonismes 2018 » célèbre 160 ans d’amitié entre le Japon et la France au fil d’une série de manifestations culturelles et artistiques. Les 13 et 14 septembre, la tour Eiffel était illuminée aux couleurs du Japon.

Cet événement, baptisé « Les lumières du Japon habillent la tour Eiffel », consistait à illuminer deux soirs de suite la Dame de fer grâce à une performance lumineuse de sept minutes, suivie d’une image symbolique visible pendant trois minutes. Un spectacle projeté en boucle, de 20h30 à 1h du matin.

Ces illuminations ont été conçues et réalisées par deux conceptrices lumière de renommée internationale, Ishii Motoko et sa fille Ishii Lisa-Akari, installée à Paris. Elles ont proposé un programme d’une grande originalité, articulé autour du thème « Liberté, Beauté, Diversité ».

Ce show lumineux était composé de quatre chapitres : en prélude, un soleil rouge se lève sur la tour Eiffel d’un blanc immaculé, pour symboliser l’esthétique japonaise. Des couleurs simples, celles du drapeau japonais, admirablement agencées pour représenter le « Pays du soleil levant ». Deuxième chapitre, la Liberté : deux faisceaux de lumière, l’un bleu et l’autre rouge, se croisent pour évoquer le flux des échanges et de l’amitié entre les deux pays.

Troisième chapitre, la beauté : les images d’œuvres d’art des collections du musée national de Tokyo, projetées grâce à un appareil laser dernier cri mis au point au Japon, évoquent les trois grands thèmes esthétiques de la culture japonaise traditionnelle que sont la neige, la lune et les fleurs. La première partie du programme s’achevait sur le thème de la Diversité, à travers un foisonnement de motifs animés aux couleurs vives, symboles de la richesse de la société du futur que construisent ensemble le Japon et la France.

L’image symbolique, au cœur de la deuxième partie du programme, relevait un véritable défi : intégrer aux illuminations la technique de la dorure, élément central de l’art japonais. La difficulté à fabriquer une lumière dorée avec des lampes à LED a été surmontée grâce à un système d’éclairage développé exprès au Japon. Le Paravent aux iris d’Ogata Kôrin (XVIIIe siècle), conservé au musée Nezu, a ainsi pu être projeté sur une tour Eiffel dorée, défilant lentement sur la partie inférieure du monument.

Un projet qui met merveilleusement en valeur deux points forts du Japon, sa culture traditionnelle et ses technologies de pointe, dans un écrin magnifique : la tour Eiffel, l’un des monuments les plus connus du monde. Cet événement restera sans doute gravé dans les mémoires comme le symbole d’une nouvelle étape dans les relations franco-japonaises.

(Images : Sawada Hiroyuki. Montage : Noguchi Kaori)

  • [28.10.2018]
Articles liés

Nippon en vidéo

Derniers dossiers

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone