Loi sur la sécurité : les enjeux de la controverse

En septembre 2015, le gouvernement a obtenu le passage de son projet de loi sur la sécurité nationale, en dépit des manifestations de protestation qui se déroulaient à l’extérieur de la Diète. Le Parti démocrate du Japon (PDJ), principale formation de l’opposition, qui cherchait à empêcher le passage du texte controversé, s’est rallié à ce mouvement de protestation. Les articles de cette série examinent la ligne de conduite du PDJ et la vision des événements présentée par les médias, dans l’espoir d’y trouver des indices jetant un éclairage sur l’avenir de la politique et de la société japonaises.

La polarisation des médias japonais et la nécessité d’un terrain d’ententeSatô Takumi

On parle de polarisation à propos de la couverture par les journaux japonais de questions sujettes à controverse comme la loi récente sur la sécurité nationale. Quelle comparaison peut-on faire entre l’attitude actuelle de la presse et celle qu’elle a eue en 1960, quand le renouvellement du Traité de sécurité nippo-américain a divisé la nation ? Et quel rôle les journaux jouent-ils à l’âge de l’Internet, où les gens ne sont guère enclins à rechercher des contenus qui entrent en conflit avec leurs opinions personnelles ?
plus

Le rôle difficile du premier parti de l’oppositionMachidori Satoshi

Le Parti démocrate du Japon (PDJ), qui a été au pouvoir de 2009 à 2012, a échoué dans sa tentative donquichottesque pour empêcher le passage du projet de loi sur la sécurité nationale présenté par le gouvernement en se joignant aux forces qui manifestaient à l’extérieur de la Diète. S’il espère reconquérir le pouvoir, le PDJ doit revenir à une conception classique du rôle qui lui incombe en tant que premier parti de l’opposition.
plus

Articles liés

Nippon en vidéo

Derniers dossiers

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone