Le recyclage des bouteilles en PET au Japon, un exemple à suivre !

Société Environnement

Le chiffre annuel des expéditions de bouteilles en PET au Japon est estimé à quelque 22,7 milliards d’exemplaires, soit une moyenne d’environ 180 bouteilles par habitant. Mais il faut savoir que presque 85 % d’entre elles sont recyclées, ce qui représente un des taux les plus élevés au monde.

L’usage des bouteilles en polyéthylène téréphtalate (PET) pour les boissons non alcoolisées a été autorisé pour la première fois au Japon en 1982. Ces récipients révolutionnaires étaient plus légers, moins fragiles et plus faciles à transporter que les bouteilles en verre, dont l’usage prédominait jusque-là. Au début, l’industrie des boissons non alcoolisées, soucieuse de ne pas augmenter les rejets de déchets, s’est volontairement imposée une interdiction de l’utilisation des bouteilles en PET d’une contenance inférieure à un litre, mais cette interdiction a été levée en 1996, et l’usage des bouteilles en plastique s’est répandu.

Si l’on n’en croit la Commission pour le recyclage des bouteilles en PET, les expéditions de ces récipients au cours de l’exercice budgétaire 2017 ont atteint 22,7 milliards d’exemplaires, soit une moyenne d’environ 180 bouteilles par habitant.

Année Événements clefs
1967 Mise au point des technologies de base des bouteilles en PET par la société DuPont, basée aux États-Unis.
1974 Début de l’utilisation des bouteilles en PET aux États-Unis pour les boissons non alcoolisées.
1977 Début des ventes au Japon de sauces de soja en bouteilles en PET de 500 ml.
1982 La révision de la Loi sur la salubrité des aliments autorise l’usage des bouteilles en PET pour les boissons non alcoolisées.
1985 Début des ventes de boissons alcoolisées (shôchû) en bouteille PET.
1993 Création de la Commission pour le recyclage des bouteilles en PET et lancement d’une campagne de recyclage à grande échelle.
1996 L’Association japonaise des boissons non alcoolisés lève son interdiction volontaire de l’utilisation des bouteilles en PET de faible contenance.
1997 Application aux bouteilles en PET de la Loi sur le recyclage des récipients et emballages.
2004 Le Japon augmente ses exportations de bouteilles usagées en PET à destination de la Chine.
2018 Les exportations de bouteilles usagées en PET à destination de la Chine sont interrompues suite à l’interdiction par Pékin des importations de certaines catégories de déchets solides.

Source : tableau conçu par Nippon.com, à partir de données publiées par la Commission pour le recyclage des bouteilles en PET.

À mesure que l’usage des bouteilles en PET s’imposait, les industriels ont cherché à réduire le volume des déchets via le recyclage et l’allégement des bouteilles. Au cours de l’exercice budgétaire 2017, le taux de recyclage des bouteilles en PET a été de 84,8 %, un chiffre légèrement inférieur aux 85 % du taux ciblé. Le niveau de recyclage des bouteilles en PET au Japon figure parmi les plus élevés du monde.

Le plastique des bouteilles en PET utilisées de nos jours est d’une minceur étonnante. Les progrès techniques accomplis dans le moulage et le remplissage ont contribué à réduire le poids des bouteilles d’environ 23,8 % entre les exercices budgétaires 2004 et 2017.

Aux alentours de l’année 2004, les bouteilles de 500 ml en PET pesaient en général de 25 à 30 g, mais depuis quelques années il y a de plus en plus de bouteilles qui restent en dessous du seuil des 20 g. Au nombre des récipients les plus légers figurent aujourd’hui ceux qui sont destinés à l’eau minérale, comme la bouteille de 550 ml et 11,3 g utilisée pour l’eau « Minami Alps Tennensui » de Suntory et la bouteille de 555 ml et 12 g « I-Lohas » de Coca-Cola Japan. Les entreprises sont en outre en train d’adopter des mesures de protection de l’environnement telles que l’usage de matériaux à base de plantes pour la fabrication de leurs bouteilles en PET.

La Déclaration sur la récupération des ressources plastiques – publiée conjointement en novembre 2018 par l’Association japonaise des boissons non alcoolisées, des fabricants de boissons non alcoolisées et d’autres groupes industriels – se donne pour objectif de parvenir à une utilisation des bouteilles en PET efficace à 100 % d’ici l’exercice fiscal 2030.

(Photo de titre : Pixta)

environnement boisson statistique