La Chine ne veut plus être « la poubelle du monde » : où vont aller les déchets plastiques du Japon ?

Société International Environnement

Après avoir accepté de traiter tous les déchets plastiques des autres pays, la Chine a décidé de durcir très sévèrement leurs importations sur son territoire et de ne plus être « la poubelle du monde ». Comment le Japon est-il en train de gérer ce changement, lui qui transportait beaucoup de ses ordures plastiques vers l’empire du Milieu ?

Les exportations de déchets plastiques du Japon vers la Chine ont commencé à chuter brusquement en 2018. Le Japon produit environ 9 millions de tonnes de plastique par an, dont 1,5 million était exporté – jusqu’à récemment, avec 60 à 70 % allant vers la Chine.

Pendant de nombreuses années, la Chine a importé et recyclé les déchets plastiques jetés par les pays plus riches, alternative moins coûteuse à la fabrication du plastique à partir du pétrole. Toutefois, les déchets sont souvent de trop mauvaise qualité pour être recyclés en raison de leur contamination par d’autres sortes d’ordures ou par les aliments et les boissons. En 2017, le gouvernement chinois a par conséquent annoncé par surprise qu’il interdirait dorénavant les importations de nombreux types de déchets plastiques.

En résultat, le Japon n’a exporté que 50 000 tonnes de déchets plastiques vers la Chine durant toute l’année 2018, moins que la quantité exportée en un mois en 2017. Depuis le début 2019, les exportations ont encore diminué d’un cran, avec environ 1 000 à 2 000 tonnes par mois.

Depuis 2018, le Japon a exporté plus de déchets plastiques vers Taïwan, la Malaisie et la Thaïlande, dans un effort pour compenser l’interdiction de la Chine. Mais ces pays sont de plus en plus gênés par leur statut de décharges pour les pays industrialisés et réduisent eux aussi progressivement les quantités de déchets qu’ils importent.

Avec le statu quo pour l’exportation des déchets plastiques proche du point de rupture, les consommateurs japonais vont devoir commencer à réduire et à réutiliser leurs conteneurs de plastiques.

Voir également notre article : Le Japon face aux déchets plastiques en mer

(Photo de titre : Jiji press)

Chine environnement déchets