Football : la reprise du championnat japonais de la J-League sous de nouvelles règles

Sport

Le championnat de football de la J-League a repris le 4 juillet après quatre mois d’interruption en raison de la crise sanitaire. Les matchs ont actuellement lieu avec un nombre limité de spectateurs et toutes les personnes sur le terrain devront se conformer à des contrôles draconiens et des consignes particulières.

La saison du championnat du Japon de football professionnel, la J-League, débute généralement en février. Mais, alors que le championnat avait démarré cette année les 21 et 23 février, il fut immédiatement suspendu en raison de la crise du Covid-19.

Pour la reprise, afin de réduire les risques de propagation du virus causée par les déplacements des équipes, le calendrier des rencontres a été modifié : les équipes ont été divisées en deux groupes géographiques, est et ouest du Japon, avec priorité donnée aux matches entre équipes voisines.

Mais la nouveauté la plus importante est qu’aucune équipe ne sera reléguée en division inférieure cette année à l’issue du championnat, aussi bien en J1 qu’en J2. Cette refonte du calendrier donne la priorité aux mesures de lutte contre la propagation du virus. En effet, les instances dirigeantes de la J-League ont pris acte que, sans cela, « il serait impossible de maintenir l’équité entre les équipes ». C’est pourquoi les barrages qui en principe décident des promotions et relégations pour la saison suivante n’auront pas lieu cette année. Les deux premières équipes de J2 seront automatiquement promues pour la J1, et il en sera de même pour les deux premières équipes de la  J3 vers la J2.

Évidemment, une objection a été émise : sans l’épée de Damoclès de la relégation sur leur tête, les clubs du bas du tableau risquent de perdre toute motivation en cours de saison. Mais d’un autre côté, l’absence de relégation enlève tout mérite aux stratégies de jeu strictement défensives quand il s’agit de préserver un match nul (du fait de la règle du point gagné pour un match nul). Au contraire, seul un football offensif aura un intérêt stratégique. Les matchs devraient devenir encore plus passionnants !

Avec ce nouveau calendrier, les championnats J1 et J3 se termineront deuxième quinzaine de décembre, soit trois semaines plus tard que les années standards. Et malgré cela, les équipes devront souvent jouer deux matchs par semaine, une densité qui impose une lourde contrainte sur tous les joueurs. C’est pour cela que cinq remplacements seront acceptés par match.

Le système de points par rencontre reste inchangé : 3 pts pour une victoire, 1 pt pour un match nul, 0 pt pour une défaite. Avec la nuance qu’en cas d’égalité aux points et égalité de nombre de buts encaissés, les équipes seront départagées par les résultats des rencontres déjà jouées entre ces équipes ex-aequo.

<Calendrier de reprise>

4 juillet Reprise J1
À partir du 10 juillet Reprise des matches avec public, jusqu’à 5000 personnes / ou la moitié de la capacité des tribunes/ ou le plus petit de ces deux nombres.
À partir du 1 août Matchs avec public, jusqu’à la moitié de la capacité des tribunes.
19 décembre 2020  Fin de la saison 2020

(synthèse établie par la rédaction de Nippon.com)

Pour ce qui est des spectateurs, à partir du 10 juillet, les matches de J1, J2 et J3 pourront avoir lieu avec un public de 5 000 personnes maximum, ou de la moitié des capacités du stade, ou du plus petit de ces deux nombres. Jusqu’à nouvel ordre, les spectateurs devront accepter que soit mesurée leur température à l’admission dans le stade, admission qui sera refusée en cas de température corporelle supérieure à 37,5°C.

De plus, les joueurs, entraîneurs, le personnel des équipes et toutes les personnes impliquées, soit environ 3 500 personnes, seront soumis à un test PCR toutes les deux semaines et devront respecter des consignes strictes de distanciation sociale hors des matchs de façon à limiter les risques de contamination.

Les équipes championnes J-League des 10 dernières années

  1 2 3
2019 Yokohama F. Marinos FC Tokyo Kashima Antlers
2018 Kawasaki Frontale Sanfrecce Hiroshima Kashima Antlers
2017 Kawasaki Frontale Kashima Antlers Cerezo Osaka
2016 Kashima Antlers Urawa Reds Kawasaki Frontale
2015 Sanfrecce Hiroshima Ganba Osaka Urawa Reds
2014 Ganba Osaka Urawa Reds Kashima Antlers
2013 Sanfrecce Hiroshima Yokohama F.Marinos Kawasaki Frontale
2012 Sanfrecce Hiroshima Vegalda Sendai Urawa Reds
2011 Kashiwa Reysol Nagoya Grampus Ganba Osaka
2010 Nagoya Grampus Ganba Osaka Cerezo Osaka

(Photo de titre : Andrés Iniesta [au centre] de Vissel Kôbe dribble Nakamura Shunsuke [à gauche] du Yokohama FC, pendant le match d’ouverture de la J-League avant l’interruption. Le 23 février 2020, Noevir Stadium Kôbe. Jiji Press)

football sport coronavirus